George Dandin

par

Résumé

            Acte I

 

George Dandin, un paysan très fortuné, cherche à tout prix à s’élever dans l’échelle sociale ; pour ce faire, il lui faut épouser une femme noble. Après réflexion, il consent à donner une partie de sa fortune à Monsieur et Madame Sotenville, un couple noble de Provence qui se trouve dans le besoin. En échange, George deviendra Monsieur de la Dandinière après avoir épousé leur fille Angélique, une belle femme frivole qui le trouve inférieur à elle.

         Peu de temps après leur mariage, George regrette d’avoir épousé la fille des Sotenville qui lui montre constamment son mépris et n’éprouve aucun sentiment pour lui. Un jour, il apprend qu’elle écrit à son insu des lettres à un homme appelé Clitandre, un dandy. Il l’apprend par le valet balourd de celui-ci, nommé Lubin, qu’il a surpris chez lui, lequel, ne sachant pas à qui il s’adressait, lui a révélé l’affaire. Il s’intéresse en outre pour sa part à Claudine, la servante d’Angélique.

         Lorsqu’il apprend que sa femme le trompe avec un autre homme, George se rend chez ses beaux-parents pour se plaindre de l’infidélité de leur fille et obtenir leur appui. Il ne rencontre bien sûr que leur mépris, mais les époux Sotenville viennent néanmoins chez lui et interrogent leur fille ainsi que Clitandre qui nient les faits. George se voit alors contraint de présenter ses excuses à tout le monde face à son absence de preuves, sans se désespérer de trouver une autre occasion pour dénoncer Angélique auprès de ses dédaigneux parents.

 

         Acte II

 

         Après cet incident, George essaie de parler à sa femme, il veut trouver une solution à leur relation. Clitandre survient à ce moment-là, cherchant à voir Angélique. Il remet une lettre à Lubin qui doit la remettre à son tour à Claudine avant qu’elle n’atterrisse dans les mains d’Angélique. Celle-ci est en train d’expliquer à son mari qu’elle s’est mariée avec lui contre sa volonté et qu’elle n’éprouve aucun sentiment pour lui à cause de sa basse éducation. Le pauvre homme s’en va, laissant le champ libre à son rival, et Claudine permet à Clitandre d’entrer. Mais George rencontre Lubin qui l’informe de la présence de son maître chez lui.

         Ne pouvant supporter l’infidélité de sa femme, M. de la Dandinière court chez ses beaux-parents pour les rendre les témoins de l’infidélité de leur fille. Ceux-ci quand ils arrivent la découvrent sur le point de sortir avec Clitandre. À leur vue, Angélique fait semblant d’être agressée par Clitandre, elle se saisit d’un bâton et l’attaque. Clitandre se défend en interposant George entre Angélique et lui, et c’est le pauvre mari bafoué qui reçoit les coups. Les Sotenville se félicitent de la chasteté de leur fille et s’attendent à ce que leur gendre remercie sa femme pour son comportement exemplaire et sa bonne éducation.

 

Acte III

 

Toujours éprise de Clitandre, Angélique lui donne rendez-vous en dehors du foyer conjugal cette fois. Lorsque le mari confondu apprend la situation, à nouveau de la bouche de Lubin, il envoie son valet Colin quérir ses beaux-parents. Il ferme la porte derrière Angélique qui se retrouve coincée dehors au moment de son retour. Mais encore une fois, c’est elle qui triomphe en utilisant sa malice habituelle. Alors que son mari lui apprend l’arrivée prochaine de ses parents, elle menace de se suicider avec un poignard tant la menace de son déshonneur l’effraie, George accourt pour la secourir. Celle-ci, à la faveur de l’obscurité, en profite alors pour rentrer chez eux et fermer la porte derrière elle, enfermant à son tour son mari dehors.

         À l’arrivée des Sotenville, George se trouve donc à l’extérieur et leur fille à la fenêtre en train de pleurer et de se plaindre : elle accuse en effet son mari d’être souvent ivre et de revenir tard à la maison, ce qui contraint le pauvre George à présenter encore une fois des excuses.

Voyant toujours la malchance le poursuivre, ce dernier s’exclame qu’il n’a plus d’autre choix que de se noyer pour laver son honneur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >