Histoires comme ça

par

Des contes avec une structure fixe

L'auteur a, pour réaliser ses contes, décidé d'utiliser une structure fixe. En effet, chacune de ses histoires se construit sur un modèle identique. Cette manière de faire lui apportera le succès et fera de cette construction sa signature. Ainsi, un poème structuré de la sorte rappelle systématiquement la manière de faire de Rudyard Kipling. De plus, l'utilisation de répétition de structure facilite la compréhension pour les enfants, à qui sont destinés ces nouvelles, qui intègrent plus facilement la logique des histoires, leur déroulement et leur fin. De plus, cette répétition permanente offre un certain côté humoristique qui participe à l'appréciation de ces histoires.

Chacun des récits de ce recueil se structure ainsi : on nous donne une situation initiale, avec la présentation succincte du contexte et des personnages qui vont illustrés l'histoire : « Au commencement des temps, quand le monde était tout neuf et tout et tout, et que les Animaux commençaient juste à travailler pour l'Homme, il y avait un Chameau qui vivait au milieu d'un Désert Hurlant car il ne voulait pas travailler [...] » Ensuite, un élément perturbateur vient modifier le cours de celle-ci. Cet élément peut apparaître sous des formes diverses et variés mais ont immanquablement le même effet : « Noble et généreux Cétacé, as-tu déjà goûté de l'Homme ? - Non, dit la Baleine. Ça ressemble à quoi ? » . Dans le récit de « Comment la baleine acquis son gosier », la baleine mangeait tranquillement tous les êtres vivants de l'océan, jusqu'à ce que le petit poisson futé lui propose de goûter de l'humain. C'est cet élément perturbateur qui...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Des contes avec une structure fixe >

Dissertation à propos de Histoires comme ça