L'évolution créatrice

par

Résumé

L’évolution créatrice est parue pour la première fois en 1907. Le corpus qui constitue l’œuvre est divisé en quatre chapitres qui s’articulent autour de certains sujets importants en philosophie. Les trois sujets prédominants sont le changement, le sens et l’évolution de la vie et enfin, l’immutabilité et le néant.

Cette œuvre est une nouvelle tentative bergsonienne visant à comprendre l’essence de la vie et il procède ici à une analyse approfondie du sens de la vie. L’auteur donne à sa pensée et à sa philosophie une nouvelle orientation. Il semble faire face à des difficultés dans sa quête du sens. En effet, il estime que la science ne nous a pas encore livré tous ses secrets concernant l’évolution de la vie. Cette orientation paraît rejoindre la théorie darwinienne qui est centrée sur l’évolution. Cette théorie, contrairement à celle de l’auteur, donne un sens bien tranché à la vie. Selon la théorie darwinienne, l’évolution de la vie est basée sur le pouvoir, la domination et la force : au cours de l’existence, les organismes les plus puissants écrasent les moins forts. Bergson, par contre, veut aller au-delà de cette perception darwinienne. Il établit alors le fait que l’évolution de la vie tend vers la créativité même il s’interroge sur sa finalité.

Pour lui, la vie est sans cesse en mouvement. Par conséquent, L’évolution créatrice, titre de notre corpus, renvoie à une forme, une conception de l’évolution différente, et même opposée à toutes les précédentes. Elle s’oppose plus précisément à l’évolution matérialiste. L’évolution, telle que...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L'évolution créatrice