L'oeil du loup

par

Résumé

Un loup seul dans sa cage, dans un triste zoo. Il va et vient dans le lieu étroit où on l'a enfermé. Il contemple de son œil unique les étranges gens qui viennent le contempler. Rien ne l'atteint, rien ne le touche ; il attend, seul, tout seul depuis que la louve qui partageait sa cage est morte. Que lui importent ces gens qui lui tirent la langue ? Jusqu'au jour où apparaît un garçon. Il ne lui tire pas la langue, il ne mange pas de friandises, il se tient là, debout, et le regarde sans ciller. Bah, il finira bien par se lasser. Mais non. Jour après jour, le jeune garçon est là, qui le regarde aller et venir. Au bout de plusieurs jours, le loup finit par interrompre son inutile marche et s'assied devant le garçon – et il le regarde, de son œil unique. Mais il ne parvient pas à fixer le regard du petit homme, qui a deux yeux, lui. C'est alors que le garçon ferme un de ses yeux, et plonge son regard dans la prunelle de l'animal enfermé. Il va y lire toute la vie de la bête.

La pupille noire se transforme en une grande boule de poils chauds : c'est Flamme Noire, la mère, et avec elle ses petits louveteaux : les rouquins ; lui-même, Loup Bleu, le plus sage et le plus réfléchi ; et aussi Paillette, dont le pelage ressemble à un éclair d'or. Ils vivent dans les solitudes gelées de l'Alaska, avec Cousin Gris, qui protège la petite meute. Le père, Grand Loup, a été tué par les Hommes, ces êtres étranges et implacables qui les poursuivent sans relâche, les tuent et volent leur peau. Flamme Noire raconte à ses petits de terribles histoires sur les Hommes, leur méchanceté, et tâche de leur faire comprendre combien les Hommes sont dangereux. Les petits...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L'oeil du loup