L'oeil du loup

par

Le loup ou Loup-Bleu

Loup-Bleu est l’un des deux personnages principaux du roman. Enfermé dans une cage au zoo, il est désormais vieux, borgne, et se méfie constamment des hommes qu’il méprise. Cependant, derrière ses barreaux, il est exaspéré par le petit garçon qui vient le voir de façon récurrente, chaque jour, même les jours de classe. Le loup, d’abord irrité par cette présence constante, fixe et muette, intrigué par la suite, se demande ce que le garçon peut bien voir en le contemplant avec ses deux yeux. Il décide alors de se prendre au jeu pour le déconcerter, puis lui raconter son histoire : il se met également à le fixer droit dans les yeux.

Toute son enfance défile dans son unique pupille : l’éducation dans la peur constante des hommes, les contes sur leur race dangereuse au coin du feu avec sa mère Flamme-Noire, ses frères et sœurs, dont Paillette, petite louve à la fourrure dorée qui attisera la convoitise de l’homme …

Le loup parle d’une véritable société à travers son histoire, une société qui pourrait être exactement celle de l’homme d’un point de vue qui détermine le rapport ennemi/chasseur. En effet, l’homme, dans sa peur du loup, le considère également comme étant l’ennemi, bien que les victimes de cette histoire soient la plupart du temps les animaux sauvages.

De plus, chaque loup possède son caractère propre, son tempérament aussi distinct que celui qu’un humain pourrait avoir, Loup-Bleu : son sérieux et son instinct protecteur, Paillette : son insouciance de jeune fille qui cherche de quoi égayer son quotidien… On assiste ici à une inversion des conditions de chacun : l’homme est vu comme le prédateur, la bête qui chasse par...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le loup ou Loup-Bleu >

Dissertation à propos de L'oeil du loup