La chanson de Hannah

par

La persécution de Louis Podski, le petit Juif

La seconde partie raconte les péripéties vécues par Louis pendant l’occupation Allemande, et qui se rapporte en général à ce que les Juifs ont vécu pendant l’occupation Allemande.

Alors qu’il courait dans les rues, en ce mois d’Août 1940, comment Louis aurait-il pu se douter que la guerre, qui ne l’intéressait pas, allait cependant bouleverser sa vie ? Les modifications imperceptibles-et incompréhensibles- de ce qui faisait la routine des jours, bouleverseraient finalement son univers.

Louis et sa mère conviennent d’un signal, qui est la chanson « le temps des cerises », une chanson chantée par tous les juifs, et que Louis a appris auprès de son professeur de piano, Monsieur Dorémi, qui lui aussi, est juif. Ce signal signifiait qu’il devait fuir, si jamais il entendait ce chant, car que les allemands auraient capturés ses parents.

Or, Louis chanta cette chanson à l’école, ce qui lui causa bien des ennuis.

« Je rêve, rugit Labris, un chant communiste dans ma classe ! Ainsi, tes parents sont des juifs communistes ? »

Louis comprend alors qu’il va devoir être très prudent.

C’est également pendant cette période qu’il va passer une famille de juif dans le camp de la France libre.

« Louis dévisagea les enfants. Si l’aîné le toisait crânement, Robert, suçait son pouce.

_ Ils passeront la ligne de démarcation avec moi, dit-il soudain.

_Ne raconte pas de sottises, ce n’est guère le moment, soupira Jeannette Beaujour. Contente-toi de garder le silence.

Louis remit sa casquette.

_ Madame Jeanne, je franchis la ligne de démarcation deux ou trois fois par semaine. »

Pendant cette période, Louis...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La persécution de Louis Podski, le petit Juif >

Dissertation à propos de La chanson de Hannah