La Jérusalem délivrée

par

« La Jérusalem délivrée », entre poème épique et roman de chevalerie

La principale caractéristique de cette œuvre réside dans son savant mélange entre poème et récit de chevalerie.

A- Le caractère poétique de l’œuvre

« La Jérusalem délivrée », est une œuvre poétique. En effet, elle est constituée de stance. En poésie, il s’agit d’un nombre défini de vers ayant un sens parfait et observé dans tout le poème. Ainsi, l’œuvre, bien que relatant un récit, parvient à ne pas se confondre avec la prose, ce qui atteste de la dextérité de l’auteur et de sa parfaite connaissance des subtilités relatives à l’écriture. Le poème est donc composé de stances de huit lignes, lesquelles sont rassemblées en vingt chants dont la longueur est variable. On remarque également dans le texte l’usage de rimes:

« Je sais que les tyrans réunissent leurs forces,

Qu’ils trompent leurs soldats par de feintes amorces

On promet tout alors qu’on ne peut rien tenir [….]

Mais ce feu passager doit-il se soutenir ?

Produit par l’avarice, il sera peu durable ;

Pensez-vous que, vendus à leur maître exécrable,

Ces brigands, dont le guide est la soif du butin,

Pour conserver son trône affrontent le destin ?

Non, leur propre intérêt est le nœud qui les lie »

B- Le roman de chevalerie

Au-delà du caractère poétique, « La Jérusalem délivrée » est à bien d’égards un roman de chevalerie. En effet, il est question dans l’ouvrage d’aventures, de quêtes, et de combats. Par ailleurs, l’œuvre parle d’un conflit mettant face à face deux armées qui s’affrontent. Chacune de ces armées défend une cause, un idéal qui n’est pas perçu comme tel par le camp d’en face. Par conséquent, une guerre s’impose, et la raison du plus fort est la meilleure. Cet idéal ne pouvait s’exprimer qu’au travers de personnages formés au maniement des armes et ayant assez de courage pour tenir face à l’adversité. Ce profil est celui des chevaliers qui, pour motiver leurs compagnons de lutte, n’hésitent pas à les haranguer :

« Amis, préparons-nous à de plus grands succès,

La victoire est constante à suivre les Français »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur « La Jérusalem délivrée », entre poème épique et roman de chevalerie >