La lutte des classes

par

La théorie de la lutte des classes, un moteur pour l'Histoire

Cette lutte des classes est censée être à la base de  la consécration d'une société réussie. Marx pense qu’il faut passer du  capitalisme au socialisme puis au communisme pour aboutir à une société sans état qui reposerait sur une égalité parfaite entre les hommes. Il va fonder sa réflexion sur l'organisation de la société de son époque, qui depuis la révolution industrielle forme l'opposition de deux types de classes à savoir la bourgeoisie et le prolétariat. Parmi ces deux groupes, l'un est dominant puisqu’il possède l'argent et les moyens de production. Cette situation est forcément à la base d'une tension palpable entre les classes. Karl Marx passera de la théorie à la pratique. En effet, il sera à la fin des années 1840 en France, et il assistera à la Révolution de 1848. Une vingtaine d'années plus tard, il analysera le mouvement de mai 1871 qu’on appelle la Commune de Paris. D'ailleurs, il écrira au sujet de ces troubles politiques trois œuvres, publiées sous les titres suivants "Les luttes de classe en France", "Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte" et "La guerre civile en France". 

 

Marx évoque les classes sociales, mais aussi à l'intérieur de chacune, les thèses de « classe en soi » et de « classe pour soi » : les bourgeois sont plutôt solidaires entre eux car ils sont peu nombreux. Par...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La théorie de la lutte des classes, un moteur pour l'Histoire >

Dissertation à propos de La lutte des classes