La lutte des classes

par

Marx et la conception matérialiste de l'Histoire: les modes de production

Marx écrit : "Dans la pratique sociale de leur vie, les hommes entrent en rapports déterminés, nécessaires, indépendants de leur volonté, rapports de production qui correspondent à un certain degré de développement de leurs forces productives matérielles. L'ensemble de ces rapports de production constitue la structure économique de la société, la base réelle sur laquelle s'élève une superstructure juridique et politique et à laquelle répondent des formes sociales et déterminées de conscience". C'est ainsi qu'il justifie sa conception matérialiste, par le fait que les modes de production présenteraient une évolution et se succéderaient suivant l'Histoire.

Ces modes de production sont une manière d'exploiter la nature et les hommes, incluant une division du travail, comme a pu le décrire Adam Smith dans son œuvre intitulée La richesse des nations et publiée en 1776. Ces modes de production induisent une hiérarchie mais aussi un rapport de domination. Il démontre que les rapports en question évoluent avec l'Histoire car, les nouvelles techniques, les nouveaux modes de production rendent nécessaires de nouveaux rapports de domination : les anciens systèmes ne correspondant plus d'un point de vue juridique ni politique, une évolution est donc inévitable. C'est pour cette raison que les modes de production  entrainent l'évolution de la société et des cadres juridiques des pays industrialisés.

Cette division du travail et de la société crée des classes sociales mais peut aussi susciter des conflits qui font également partie de l’Histoire. En effet, ces oppositions peuvent entrainer des tensions se matérialisant par des mouvements sociaux de masse (par exemple, la Révolution française de 1789), des changements de régime mais aussi, des guerres qui mettent alors en relief toutes ces tensions. En écrivant "Ce n'est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience", Marx souligne le fait qu'il pertinemment que sa thèse s'oppose à celles de nombreux écrivains et penseurs de son temps, mais que c'est cet antagonisme qui lui permet d'être au plus près de ce qu'il considère comme la bonne thèse de l'Histoire. En effet, selon lui, les différents modes de production correspondent à une époque précise de l'Histoire humaine, chaque ère ayant ses caractéristiques bien distinctes (cela dit, un point ne change pas à travers le temps – que ce soit au Moyen-Age ou à l’époque moderne –  et il souhaiterait y mettre fin : le rapport dominant/dominé, statut lié à la propriété).

 

Il cite donc dans l'ordre chronologique, les différents modes de production que le monde a connus en commençant par l’origine : le mode de production tribal dans lequel la propriété est de type '' communautaire ''.  L’organisation du travail est limitée, la tribu étant simplement une grande famille. Ensuite, il présente le mode de production antique qui, lui, repose sur la propriété collective des cités. Elles possèdent des esclaves qu'elles font travailler, car ils sont devenus leur propriété suite à des victoires militaires. Cette période marque l’apparition de  la propriété privée. Le mode suivant est celui dit '' féodal '', il repose sur la hiérarchie des ordres où les nobles font travailler des serfs sur leurs terres. Enfin, il décrit le mode de production contemporain qui est le capitalisme. Il repose sur une opposition entre les bourgeois –  les capitalistes propriétaires des moyens de production –  et les ouvriers prolétaires qui travaillent pour eux.

 

Ces modes de production induisent systématique une hiérarchie et un rapport de domination. Celui qui domine au niveau de la production sera le plus riche, le plus puissant mais c’est aussi celui qui domine d'un point de vue social et politique : '' L'idéologie dominante est l'idéologie de la classe dominante". Marx pointe du doigt le lien entre toutes les positions dominantes, dans tous les domaines et qui se recoupent, cette thèse sera notamment reprise et étoffée par Pierre Bourdieu.  

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Marx et la conception matérialiste de l'Histoire: les modes de production >