La lutte des classes

par

Marx et la conception matérialiste de l'Histoire: les modes de production

Marx écrit : "Dans la pratique sociale de leur vie, les hommes entrent en rapports déterminés, nécessaires, indépendants de leur volonté, rapports de production qui correspondent à un certain degré de développement de leurs forces productives matérielles. L'ensemble de ces rapports de production constitue la structure économique de la société, la base réelle sur laquelle s'élève une superstructure juridique et politique et à laquelle répondent des formes sociales et déterminées de conscience". C'est ainsi qu'il justifie sa conception matérialiste, par le fait que les modes de production présenteraient une évolution et se succéderaient suivant l'Histoire.

Ces modes de production sont une manière d'exploiter la nature et les hommes, incluant une division du travail, comme a pu le décrire Adam Smith dans son œuvre intitulée La richesse des nations et publiée en 1776. Ces modes de production induisent une hiérarchie mais aussi un rapport de domination. Il démontre que les rapports en question évoluent avec l'Histoire car, les nouvelles techniques, les nouveaux modes de production rendent nécessaires de nouveaux rapports de domination : les anciens systèmes ne correspondant plus d'un point de vue juridique ni politique, une évolution est donc inévitable. C'est pour cette raison que les modes de production  entrainent l'évolution de la société et des cadres juridiques des pays industrialisés.

Cette division du travail et...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Marx et la conception matérialiste de l'Histoire: les modes de production >

Dissertation à propos de La lutte des classes