La lutte des classes

par

La thèse économique et la postérité

La thèse économique de Marx est que la bourgeoisie qui, en exploitant le travail des ouvriers, dégage des bénéfices importants mais que la classe ouvrière n’en profite pas et se fait voler. Ce sont les capitalistes qui profitent de la plus-value, ils augmentent ainsi le temps de travail pour gagner plus encore mais ne changent pas la condition ouvrière. Les capitalistes font de la spéculation mais aussi de la recherche individuelle des profits, ce que condamne Marx. Il prédit ainsi une crise du capitalisme, prévoyant une '' baisse tendancielle des profits '' due au fait que l'exploitation des ouvriers permet aux bourgeois de dégager des marges, mais que l'investissement dans le capital matériel, comme les machines ou les matières premières destinées à être transformées ne peuvent être spoliées : en effet, ces machines ne peuvent être exploitées au-delà de leur capacité, leur prix étant fixe. Cela entrainerait une baisse des salaires, ou une hausse du chômage pour maintenir les marges de profit, ce qui à terme devrait déboucher sur des révoltes sociales.

 

Ses idées furent reprises lors des révolutions bolcheviques, durant l'automne 1917, le nouveau système qui fut mis en place était communiste, et ce jusque 1989 et la chute du mur de Berlin, et le début des années 1990 voyant la fin du communisme et de l'URSS. Modern Times, film de Charlie Chaplin, fervent partisan communiste, est un bel exemple comique de ce que Marx désignait comme la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La thèse économique et la postérité >

Dissertation à propos de La lutte des classes