La Métamorphose

par

L’aliénation

La plusgrande conséquence de la transformation de Gregor est la distance qu’elle crééeentre Gregor et ceux qui l’entourent. La métamorphose de Gregor le séparephysiquement et émotionnellement des membres de sa famille, et de l’humanité engénéral. Il y est même fait référence sous le terme de « captivité ».Il est presque toujours forcé de rester dans sa chambre, la porte fermée, et iln’a presque aucun contact avec les autres êtres humains. Même lorsque sa sœurGrete vient lui rendre visite dans sa chambre, il n’interagit pas avec elle. Etle personnage perd progressivement la faculté de communiquer avec les autres.Ainsi, le personnage est fondamentalement isolé de tout ce qui l’entoure et despersonnes qu’il aime.

Toutefois,le récit laisse entendre que le sentiment d’aliénation préexistait à latransformation du personnage. Après son réveil et son constat, les pensées deGregor se tournent vers sa vie en tant que représentant commercial. Il remarqueà quel point ses connaissances étaient passagères et superficielles.

« “Ah, mon Dieu”,songea-t-il, “quel métier fatigant j’ai choisi ! Jour après jour entournée. Les affaires vous énervent bien plus qu’au siège même de la firme, etpar-dessus le marché je dois subir le tracas des déplacements, le souci descorrespondances ferroviaires, les repas irréguliers et mauvais, et des contactshumains qui changent sans cesse, ne durent jamais, ne deviennent jamaiscordiaux. Que le diable emporte tout cela !” »

Lelecteur découvre ensuite que l’éloignement affectif entre Gregor et ses parentsavait pris forme à partir du moment où ses parents avaient commencé à espérerle support financier qu’il leur apportait. Ainsi, déjà avant la métamorphose,Gregor s’était aliéné par son travail, de son humanité, de son environnement,et même de sa famille. Sa transformation est alors perçue comme un prolongementde cette aliénation antérieure.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L’aliénation >