La Religion dans les limites de la simple raison

par

La dualité de la nature humaine : entre bien et mal

L’un des principaux thèmes que Kant aborde dans cet ouvrage est le bien et le mal comme parties de la nature humaine. Il débute son analyse de cette dualité par un constat : « le monde va de mal en pire » . Il attire ainsi notre attention sur la décadence d’un monde jadis paradisiaque (selon de nombreux écrits). En effet, une variété d’écrits décrit une période au cours de laquelle les hommes vivaient en harmonie, ils « parlent d’un âge d’or, de la vie dans le paradis ou d’une vie encore plus heureuse dans la société des êtres célestes » . Jour après jour, ce monde semble se désintégrer, semble disparaître à cause des exactions des hommes. Selon Kant, ce monde court à sa ruine à cause du comportement diabolique des êtres humains.

En outre, l’auteur attire notre attention sur une autre idée très répandue dans nos sociétés : la nature humaine fonctionne comme une horloge mais dans le sens inverse des aiguilles. Selon cette idée, « le monde marche précisément en sens inverse et il va constamment du pire au mieux » . Toutefois, Kant estime que cette idée est erronée car elle n’a pas eu véritablement l’occasion de se vérifier et est restée cantonner dans certains milieux notamment celui des philosophes. C’est d’ailleurs cette pensée qui domine Le contrat social de Jean-Jacques Rousseau dans lequel on voit des hommes installés dans une anarchie sociale, se déchirant mutuellement. Cet état de choses, selon Rousseau, correspond à l’état de nature. Un milieu dans lequel les hommes sont régis par leur instinct animal plutôt que par des lois. Grâce au premier pacte social, il quitte cet état pour embrasser la vie en société.

Le jugement de nos actions comme étant bonnes ou mauvaises est le résultat d’un usage subjectif de la liberté dont nous jouissons. Selon Kant, qualifier une action de bonne et une autre de mauvaise est totalement présomptueux et subjectif : « le principe du mal ne peut pas se trouver dabs un objet déterminant le libre-arbitre par inclination, ni dans un...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La dualité de la nature humaine : entre bien et mal >

Dissertation à propos de La Religion dans les limites de la simple raison