La Voie Royale

par

Présentation des personnages

L'étude des personnages de La Voie Royale se base ici sur un moment privilégié du récit : l'incipit. Celui-ci propose donc une ambiance mystérieuse, des particularités et des personnages enigmatiques.

En effet, de façon traditionnelle, le lecteur attend dans l'incipit des informations utiles à sa compréhension du roman, comme par exemple le cadre spatio-temporel, le contexte historique et la présentation complète des personnages. Mais ici, les personnages ne sont que survolés, afin de leur laisser une liberté particulière. Leur portrait n'est d'ailleurs absolument pas repris dans la suite du récit.

Ici, le lecteur arrive au milieu d'une conversation déjà entamée entre les deux personnages principaux. Il est donc un intrus et ressent son exclusion. Il ne sait d'ailleurs pas, de prime abord, ce qui lie les deux héros.

– Claude : Il est nommé par son prénom mais ne possède pas de nom de famille connu au début. C'est ce détail qui amène le lecteur à penser inconsciemment que Claude est jeune. Il est le héros car il apparaît dès la première phrase par le biais d'une focalisation interne du récit. On comprend donc que Claude ne voit rien à ce qui l'entoure. C'est alors son ouïe qui prend le relais en décuplant son attention sur les paroles du second personnage : Perken. La fascination de Claude pour Perken appelle à un trouble intérieur certain. De plus, son silence attentif et ses questions interessées ( "Que voulez-vous dire exactement ?") proposent un portrait de Claude comme étant un être inexperimenté. On sait donc dès le début que le roman se base sur une sorte de quête initiatique de Claude s'appuyant lui-même sur le savoir de Perken. Son premier apprentissage concerne la sexualité et, de façon plus générale, la sensualité.

– Perken : Il est tout le contraire de Claude. Contrairement à lui, on ne le connaît pas par son prénom mais par son nom de famille. Cela montre qu'il joue le rôle du maître, l'homme expérimenté du duo. De plus, c'est lui qui parle et captive son audience. Il joue le rôle d'un moralisateur qui a déjà vécu ce que Claude s'apprête à vivre. A cause de l'obscurité de la scène, on ne connaît rien de son physique mais seulement des bribes de sa personnalité par son discours. Il semble être un être cynique ("ironie insistante, haineuse") et difficile à cerner. Son rapport à l'amour est celui d'un homme désabusé. Il dit avoir pris une certaine prostituée car "elle, au moins, ça n'avait pas l'air de la faire rire". Pourtant, son discours est incomplet, ses phrases sont suspendues par des points de suspension. Il a le rôle du précepteur et du guide, pourtant il existe un "mystère Perken". C'est un homme connu par ce qu'il sait et ce qu'il a fait, c'est une légende qui attire les autres passagers du bateau.

Plus tard dans le roman, on sait que Claude s'appelle en réalité Claude Vannec et qu'il a des problèmes quant à ses liens familiaux. Sa frustration générale doit d'ailleurs venir de là. Cependant, malgré de légers détails ajoutés au fur et à mesure du récit, les personnages restent flous. C'est en fait leur quête plutôt que leur portrait qui va changer chacun de ces deux héros.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation des personnages >