Le Collier de griffes

par

Présentation

Le Collier de griffes paraît en 1908, soient vingt ans après la mort de Charles Cros (1842-1888). Le poète avait bien envisagé la parution d’un deuxième recueil, après celle du Coffret de santal en 1873, mais il semble qu’il n’ait eu que le temps d’en dessiner les grandes lignes, qu’auront reprises ses éditeurs, parmi lesquels figure son fils Guy-Charles Cros (1879-1956), lui aussi poète, qui rédigea également pour l’ouvrage un avant-propos.

Le recueil compte ainsi quatre parties versifiées : « Visions » (25 poèmes), « Fantaisies tragiques » (10), « Douleurs et colères » (13), « Tendresse » (15) – dont les titres et la composition sont peut-être de Cros (c’est certain pour la première partie) –, auxquelles ont été ajoutées, sans grande logique, pour étoffer le volume, La Vision du grand canal royal des Deux-Mers et six textes en prose. On remarque cependant un parallélisme de structure entre Le Coffret de santal et Le Collier de griffes, dont les parties se répondent. Les poèmes ont été au préalable publiés dans Le Chat noir, Le Scapin, La Décadence, La Revue de Paris et de Saint-Pétersbourg, Panurge, L’Hydropathe, La Revue de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation  >

Dissertation à propos de Le Collier de griffes