Le jeu de l'amour et du hasard

par

Les procédés comiques

Il y a un procédé comique qui prédomine dans la pièce de théâtre, c'est le comique de situation.

Le mécanisme de déguisement et d'inversion des rôles fait naître des situations tout à fait cocasses:

– Acte 1 Scène 2: C'est le moment où Silvia propose à son père de prendre le rôle de sa suivante et inversement. Le père en vient même à réfléchir avec amusement à ce que cela pourrait donner. Le lecteur en est tout autant stupéfait et finalement amusé à cette idée.

– Acte 1 Scène 3: On apprend que Monsieur Orgon a reçu une lettre du père de Dorante, lui apprenant que celui-ci compte mettre en place le même stratagème que Silvia! La situation devient ainsi assez comique et originale par cet effet de stratégie similaire de la part de Silvia et de Dorante. On est impatient de voir ce que cela va donner, tout comme Mario et Orgon dont le lecteur se retrouve en quelque sorte complice.

– Acte 1 Scène 5: On a affaire à une scène tout-à-fait cocasse avec la première rencontre entre Silvia et Dorante sous les déguisements de servants. Le comique apparaît avec Mario qui tente de jouer de la situation et de provoquer une histoire amoureuse entre les deux protagonistes avec notamment à travers cette réplique: «Il n'est pas mal tourné au moins, ton cœur n'a qu'à bien se tenir, Lisette». Mario est au courant que Silvia et Dorante se rencontrent réellement, mais sans le savoir!

– Acte 1 Scène 6: Première véritable discussion entre Dorante et Silvia, en face-à-face.

Silvia est surprise par les avances du valet et ses nombreux apartés trahissent son embarras et sa confusion. Dorante de son côté charme celle qu'il croit une servante malgré son étonnement d'être pris de sentiments pour elle.

– Acte 1 Scène 7: C'est à la fin de la scène, et après que Silvia ait vu celui qu'elle croit être le vrai Dorante qu'elle se fait une remarque en aparté, prêtant à sourire: «Que le sort est bizarre! Aucun de ces deux hommes n'est à sa place! »

C'est la prise de conscience de l'ambigüité de la situation par Silvia.

– Acte 2 Scène 1: Lisette fait part de son embarras à Monsieur Orgon, concernant ses sentiments pour celui qu'elle croit être Dorante. Monsieur Orgon, sachant qui est réellement le personnage sous son déguisement, s'en amuse, et encourage Lisette à poursuivre son rôle. Ce qui ne manque pas de l'étonner.

– Acte 2 Scène 3: L'interprétation d'Arlequin, le valet qui se fait passer pour Dorante, est comique, car il est très direct et sûr de lui, occupe son rôle de maître de façon originale voire inappropriée, ce qui rend la situation très comique. Vient ensuite Dorante qui s'efforce de recadrer son valet dans son rôle, en lui demandant d’être plus sérieux. Situation comique où Arlequin semble abuser de la fonction qu'il occupe.

Les procédés comiques apparaissent ainsi par l'invraisemblance des situations, liés au quiproquo imposé par le scénario. Mais également par le fait de voir Dorante, Silvia, Lisette et Arlequin interpréter leurs différents rôles avec plus ou moins de difficultés!

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les procédés comiques >