Le malade imaginaire

par

L'omniprésence de la maladie et de la mort

Tout au long de la pièce, on remarque que les thèmes de la maladie et de la mort sont évoqués bon nombre de fois.

C'est par la prétendue faiblesse d'Argan que se manifeste le plus cette omniprésence.

Voici quelques points de repère pour identifier la présence constante de la maladie et de la mort:

- Acte 1 Scène 5: après une querelle entre Argan et sa servante, celui-ci déclare «[…] Voilà pour me faire mourir» . C'est avec ce type d'exagération et de plainte qu'Argan maintient cette atmosphère de maladie et de mort.

- Acte 2 Scène 8: A la toute fin de l'échange avec sa fille Louison, celui-ci déclare à nouveau avec une exagération bien mise en évidence « [...] Je n'ai pas seulement le loisir de songer à ma maladie. En vérité, je n'en puis plus.».

- Acte 2 Scène 9: Argan déclare à son frère qu'il «se porte mal». Argan continue ainsi à se plaindre de sa prétendue maladie.

- Acte 3 Scène 5: Les menaces et les prédictions de Monsieur Purgon à l'encontre d'Argan avec notamment une réplique très forte: «[...]votre mauvaise constitution, à l'intempérie de vos entrailles, à la corruption de votre sang, à l'âcreté de votre bile et à la féculence de vos humeurs». Cette réplique renforce l'atmosphère de maladie et de mort ainsi que les mots employés (indiqués en gras).

Par la suite, Monsieur Purgon débite plusieurs termes médicaux à Argan, caractérisant les...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'omniprésence de la maladie et de la mort >

Dissertation à propos de Le malade imaginaire