Le procès verbal

par

Résumé

Qui est Adam Pollo ? Un homme, d'une trentaine d'années. Il porte le prénom du premier homme selon la Bible, le père de l'humanité. Il habite une maison vide, désertée provisoirement par ses propriétaires. Il couche sur un matelas par terre, dans des draps gris de saleté, sans confort aucun. Même l'eau a été coupée, le seul point d'eau est un robinet dans le jardin. Dans ce jardin, il passe des heures, couché sur une chaise longue, à suivre le déplacement des ombres pour rester au soleil où il cuit littéralement, la peau brûlée par la chaleur intense de ce mois d'août méditerranéen. La maison est sur une colline au bord de la Méditerranée. De son perchoir, il voit la mer, le petit port, la petite ville grouillante d'hommes où il ne descend que rarement afin de faire provision de choses essentielles : des magazines et journaux qu'il ramasse des poubelles, des trucs à bouffer, comme il dit, de la bière et des cigarettes, beaucoup de cigarettes, car il fume beaucoup.

Quand il ne cuit pas au soleil, Adam Pollo reste couché sur le matelas et fixe le plafond dont les irrégularités deviennent un monde. Et il écrit aussi, dans des cahiers d'écolier, des textes qui commencent tous de la même façon, par les mêmes mots : « Ma chère Michèle ». Michèle n'est pas un être imaginaire, c'est une jeune femme qu'il a rencontrée sur la plage. Car il va parfois à la plage, pour y cuire au soleil et contempler l'agitation et l'immobilité. Là, il l'a abordée, de façon assez cynique et presque brutale. Et ils se voient parfois, elle est même venue le voir chez lui, enfin, dans la maison vide qu'il occupe, comme un bernard-l'ermite occupe la coquille laissée vacante par son...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le procès verbal