Le Roman expérimental

par

Définition du courant littéraire naturaliste

Le naturalisme est un courant littéraire où le romancier fait une analyse authentique, objective et scientifique de la société humaine. Le romancier naturaliste se sert des faits réels de la société, il émet une hypothèse qu’il vérifie à la suite d’une expérimentation.

Bien que le mot « naturalisme » ait déjà été utilisé auparavant par d’autres artistes (écrivains et peintres), c’est Zola qui fut le premier à donner à ce mot une connotation aussi profonde, le transformant ainsi en mouvement littéraire. Contrairement au mouvement réaliste, qui est relativement vague, le naturalisme de Zola se caractérise par une démarche scientifique très rigoureuse. Le naturalisme cherche à déterminer et illustrer les lois de la nature qui gouvernent les hommes dans leurs passions et dans leur intellect ou dans tout autre domaine de leurs vies. Le but du naturalisme est donc de : « Posséder le mécanisme des phénomènes chez l’homme, montrer les rouages des manifestations intellectuelles et sensuelles telles que la physiologie nous  les expliquera, sous les influences de l’hérédité et des circonstances ambiantes, puis montrer l’homme vivant dans le milieu social qu’il a produit lui-même, qu’il modifie tous les jours, et au sein duquel il éprouve à son tour une transformation continue. »

À l’instar de Zola qui est le père fondateur de ce courant littéraire, beaucoup d’autres écrivains sont associés ou considérés comme partisans du courant naturaliste. Au nombre des auteurs dont les écrits correspondent aux critères du naturalisme nous pouvons citer Stendhal et Balzac dont Zola fait l’éloge des œuvres dans LeRoman expérimental.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Définition du courant littéraire naturaliste >