Le Royaume de Kensuké

par

Résumé

Le Royaume de Kensuké est un roman pour enfants et adolescents écrit par Michael Morpurgo en 1999. Il paraît en France aux éditions Gallimard Jeunesse en 2000. Il raconte l'aventure d'un jeune garçon et son amitié avec un vieil homme.

Le premier chapitre raconte l'histoire de Michael, un garçon de presque 12 ans contraint de vivre sur un bateau parce que ses parents n'ont plus les moyens de vivre sur la terre ferme. C'est pourquoi ils décident qu'il est temps de naviguer autour du monde et de vivre une grande aventure. Michael, ses parents et sa chienne Stella Artois embarquent alors sur un petit bateau.

Le jour de son départ, Michael est triste à l'idée de se séparer de ses amis, surtout d’Eddie qui lui envoie un ballon de football signé de sa main, ce qui le rend fou de joie, comme si c'était une grande star qui avait signé son ballon.

La famille part comme prévu, et un soir de tempête, Stella Artois tombe à l'eau, et Michael n'a pas d'autres choix que d'essayer de la sauver en tendant la main et en essayant de toutes ses forces de l’en sortir. Hélas, il ne réussit pas, et finit par tomber lui-même dans une mer houleuse.

Michael raconte cette aventure avec des détails : comment il est tombé, comment il avait peur de mourir, d'être mangé par des requins ; il a tenté de rejoindre le bateau de ses parents qui s’éloignait de plus en plus, il a cherché Stella des yeux, mais il ne la voyait pas ; pourtant il savait qu'elle était là à nager. Puis il aperçoit quelque chose qui pourrait être Stella, mais ça ne l’est pas, car sa chienne a la tête noire et l'objet en question est blanc et rond : c'est le ballon porte-bonheur de son amie Eddie ! Michael s'y accroche, en essayant de crier pour alerter ses parents, mais le son des vagues et de la tempête tuent tout autre bruit. Il commence alors à perdre espoir et la fatigue aidant, il s'abandonne à son destin et finit par s’évanouir.

À son réveil, il se trouve sur une île déserte pas plus grande qu'un kilomètre carré. Michael y retrouve Stella Artois sur la plage, ou plutôt, c'est elle qui le retrouve et le réveille à coups de langue et rapidement, le garçon entame une exploration rapide de l'île.

Il y découvre une grotte qui devient vite sa maison. Il y dort profondément avec sa chienne qui le surveille mais à son réveil, il ne la voit pas ; il court vite vers l'extérieur et la voit en train de boire de l'eau dans un bol. Il y a un second bol d'eau pour lui, ainsi que du poisson. Le jeune garçon et sa chienne boivent et mangent et Michael essaie d'allumer un feu pour que ses parents puissent le voir de leur bateau et venir le chercher. Mais dès que le feu commence à prendre, Michael voit un homme s'avancer vers lui, Stella n'a pas réagi à son approche : elle a dû sentir des ondes amicales émanant de lui. L’homme éteint le feu et parle à Michael, mais l'enfant ne comprend rien à ce que dit cet homme qui parle japonais. Malgré la différence de langues, le vieil homme et Michael deviennent vite amis, et le petit garçon rencontre des orangs-outans, amis du vieil homme.

Deux semaines après sa rencontre avec le vieil homme, qui s'appelle Kensuké, Michael commence à lui enseigner l'anglais, et l'homme apprend rapidement, jusqu'à ce qu'ils se comprennent mutuellement et Kensuké raconte son histoire au jeune garçon.

Kensuké était officier dans la marine japonaise, il avait une femme et un enfant. Il est originaire de la ville de Nagasaki, et c'était là-bas que sa femme et son fils vivaient. Un jour, les Américains ont lancé une bombe atomique sur la ville, et Kensuké en a déduit que sa femme et son fils étaient morts. Quelques jours plus tard, le bateau sur lequel il travaillait avait chaviré quelque part près des Philippines, et c'était sur cette île qu'il s'était retrouvé tout seul. Il avait décidé d'y rester puisque sa famille avait péri.

Avec l'optimisme propre à son âge, Michael lui dit que sa femme et son fils n'avaient pas forcément trouvé la mort quand la bombe a explosé, et qu'il y avait encore de l'espoir, et c'est ainsi qu’il convainc son vieil ami de venir avec lui si on venait les sauver.

Un jour, Michael voit un bateau naviguer non loin de l'île, et en regardant avec les jumelles, il voit que ce sont ses parents ; il allume un feu et ses parents viennent le sauver lui ainsi que Stella Artois et Kensuké.

De retour en ville, Michael persuade Kensuké de tenter sa chance en cherchant sa famille. Celui-ci accepte sans grande conviction, et au bout de quelques jours, il reçoit une lettre de sa femme et de son fils, qui étaient toujours en vie. Le jour où la bombe avait explosé, ils étaient en visite chez les grands-parents, et eux aussi pensaient Kensuké mort.

Bien que fictive, l’histoire sait se montrer suffisamment réaliste, et l’auteur implique intelligemment ses lecteurs dans des aventures pleines d’espoir et respirant la vie.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >