Le Sagouin

par

Entre frustration, scandale et fatalité

A-          Les rêves brisés

 

La haine de Paule trouve sa source quelque part dans le passé, à un peu plus d’une décennie des actes haineux dont elle s’est rendue coupable à l’endroit de son fils. Car Le Sagouin traite aussi de classes sociales même si la misère, la tristesse et la cruauté en sont les principales toiles de fond.

En effet, Paule ne s’est mariée que pour accéder à la noblesse. Il n’était donc nullement question d’amour. Aussi a-t-elle immédiatement rejeté son époux après leurs noces, croyant son objectif atteint. Hélas, il n’en sera rien puisque le titre tant convoité de baronne après lequel elle courait ne lui sera pas attribué. En cela, son rêve aura été brisé. Et la frustration qui en découle la conduit à éprouver une haine viscérale pour son époux, mais encore plus pour l’enfant qui naît de leur union de circonstance, car elle verra en lui la représentation de son père, mais aussi et surtout, de son échec à accéder à la position sociale à laquelle elle aspirait.

« Pour ne pas savoir sa leçon, Guillaume se fait gifler par sa mère. Chez ce fils qui l’exaspère, ce « sagouin », Paule voit les traits d’un mari qu’elle déteste. Elle se remémore les raisons qui l’ont poussée à épouser Galéas de Cernès. Cette attirance pour la noblesse l’a à jamais installée dans une vie qu’elle ne supporte pas, entourée d’êtres qu’elle hait ».

Et pour tromper son quotidien chargé de haine et de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Entre frustration, scandale et fatalité >

Dissertation à propos de Le Sagouin