Le Scarabée d’or

par

Une intrigue qui mène à une enquête

L’intrigue de l’œuvre est provoquée par la découverte que fait Legrand lors d’une balade : un scarabée de couleur dorée, juste à proximité d'une épave sur une plage de l'île de Sullivan en Caroline du Sud, au moins d'octobre 1845. On constate qu’il est lui-même intrigué par cet objet, ce qui permet au lecteur de s’identifier à lui. Cependant, le narrateur rit de lui,  notamment de sa cupidité, et Legrand décide alors de se venger. '' L'insecte qu'il laissait filer apparaissait maintenant au bout de la ficelle, et brillait comme une boule d'or brunie aux derniers rayons du soleil couchant, dont quelques-uns éclairaient encore faiblement l'éminence où nous étions placés ''. Ils sont ainsi directement lancés dans la chasse au trésor de Captain Kidd. C’est donc une intrigue, un désir de savoir qui forme la base de l’intrigue de l’œuvre. Legrand emmène par la suite le narrateur dans une chasse au trésor et l’on constate qu’elle prend vite l’apparence d’une enquête policière. En effet, le lecteur peut suivre les réflexions et les déductions des trois personnages lors de leur recherche. L’œuvre prend une dimension rationnelle, déductive, propre au roman policier.

De plus, selon Edgar Allan Poe dans les essais et articles qu’il publia, le format idéal d’une œuvre littéraire est la nouvelle, car elle permet au lecteur de suivre une intrigue, de son commencement à sa fin en un «temps» (soit en le lisant sans avoir à faire de pause – une coupure). C’est pour cela que l’auteur n’écrivit presque exclusivement que des nouvelles et qu’il leur attribua les caractéristiques du genre policier, qui consiste à maintenir l’intrigue chez le lecteur, pour que ce dernier continue sa lecture de manière ininterrompue. Lorsque Poe rédigea son œuvre, le genre du polar n’existait pas encore et c’est en partie ce dernier qui établit, involontairement ses codes. Le Scarabée d’Or possède ces caractéristiques et comporte de nombreux éléments qui maintiennent le lecteur en alerte ; par exemple Legrand trouve un scarabée d’or et demande ensuite au narrateur de partir, ce qui crée un mouvement lent dans l’action, c’est alors que ce dernier reçoit une invitation pour rechercher un trésor, ce qui crée une tension. Tel est le schéma de l’œuvre : des éléments de tensions qui apparaissent dans des actions ralenties, telles des miettes dispersées dans le roman, qui «forcent» le lecteur à continuer sa lecture.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une intrigue qui mène à une enquête >