Les acteurs de bonne foi

par

Analyse de l'oeuvre

Pièce de théâtre comique, Les acteurs de bonne foi est une œuvre réaliste et d’une pertinence certaine. Marivaux, dramaturge français du XVIIIe siècle y use d’un langage délicat et amusant dont il possède l’expertise. On y retrouve l’empreinte même du marivaudage avec ce langage raffiné et précieux propre à l’expression de la passion amoureuse. La pièce, très ludique, donne à presque tous les personnages, une importance significative. Néanmoins, ce sont les valets, Merlin, Lisette, Blaise et Colette qui tiennent le haut du pavé devant les autres personnages d’un rang social supérieur. Grâce à son espièglerie, Merlin, aidé de Colette fait une farce à leurs amants respectifs afin d’éprouver leur amour et de vérifier la sincérité de leurs sentiments. Son espièglerie est contagieuse et c’est Madame Amelin, qui organise la seconde pièce à l’intérieur de la pièce. L’issue est joyeuse et l’amour triomphe.

Comme nous l’avons dit plus haut, presque tous les personnages sont plus ou moins importants. Il est donc nécessaire de les décrire, excepté le notaire qui n’impacte pas vraiment l’intrigue.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Analyse de l'oeuvre >

Dissertation à propos de Les acteurs de bonne foi