Les Trois Mousquetaires

par

La portée historique du roman

Prenantplace en France dans le courant du XVIIe siècle, Les Trois Mousquetaires livrent untémoignage assez précis des réalités sociales et des faits historiques del’époque. C’est dans une société hiérarchisée que les personnages du récitévoluent. Les différences de rang social jouent une part importante dans lecomportement de certains d’entre eux et la complexité des rapports qu’ilsentretiennent les uns avec les autres.

LaFrance d’alors était une nation majoritairement catholique, où les protestantsétaient persécutés. L’état religieux était l’une des seules alternatives pourles plus jeunes fils des familles de la noblesse, et l’Église disposait d’unpouvoir politique considérable. Ceci explique par exemple l’attirance qu’Aramiséprouve vis-à-vis de la fonction ecclésiastique, et le fait que le cardinalRichelieu devienne Premier ministre du roi. Il n’y avait pas, à cette époque,une séparation stricte entre l’Église et l’État telle qu’on la connaît enFrance officiellement depuis 1905.

Dumasne manque pas de signaler à ses lecteurs que les mœurs des personnages sontbien différentes des mœurs contemporaines. Ces rappels sont parfoisnécessaires, surtout lorsqu’il est question de la place des femmes dans lerécit. Presque tous les personnages principaux sont des hommes, et la seulefemme à en faire partie est une criminelle sans le moindre scrupule.

« Onfaisait alors son chemin par les femmes, sans en rougir. Celles qui n’étaientque belles donnaient leur beauté, et de là vient sans doute le proverbe, que laplus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a. Celles qui étaientriches donnaient en outre une partie de leur argent, et l’on pourrait citer bonnombre de héros de cette galante époque qui n’eussent gagné ni leurs éperonsd’abord, ni leurs batailles ensuite, sans la bourse plus ou moins garnie queleur maîtresse attachait à l’arçon de leur selle. »

Dumasparvient à filer une trame historique qui n’encombre pas l’évolution du récit. Aucontraire, les faits avérés dont il augmente son récit en font partie intégrante –ainsi de l’assassinat de Buckingham par John Fenton, de la défiance bien connueentre Anne d’Autriche et le cardinal Richelieu, de la rivalité entre les mousquetairesdu roi et la compagnie des Gardes de Richelieu, et ainsi de suite. Mais,au-delà de son aspect historique, le roman reste une œuvre de fiction. Dumasintroduit certes des faits avérés, mais il leur attribue des causes nouvelles.Par exemple, la tension grandissante entre la France et l’Angleterre est, dansle roman, causée par la liaison entre la reine de France et le duc de Buckingham.Et Milady de Winter devient dans LesTrois Mousquetaires l’instigatrice du meurtre du duc de Buckingham.

Leslibertés que l’auteur prend vis-à-vis de la réalité historique s’étend à tousles niveaux du récit. Ainsi, bien que d’Artagnan, Athos, Porthos et Aramisaient réellement existé, leurs personnages ne correspondent pas fidèlement à lareprésentation qu’en fait Alexandre Dumas. D’Artagnan fait carrière sous LouisXIV flanqué de Mazarin, et non sous le règne de Louis XIII et de Richelieu. Mais,ces écarts avec l’histoire n’ôtent rien à la précision avec laquelle l’auteurrend compte de certains événements historiques avérés.

« Cethomme, c’était Armand-Jean Duplessis, cardinal de Richelieu, non point telqu’on nous le représente, cassé comme un vieillard, souffrant comme un martyr,le corps brisé, la voix éteinte, enterré dans un grand fauteuil comme dans unetombe anticipée, ne vivant plus que par la force de son génie, et ne soutenantplus la lutte avec l’Europe que par l’éternelle application de sa pensée ;mais tel qu’il était réellement à cette époque, c’est-à-dire adroit et galantcavalier, faible de corps déjà, mais soutenu par cette puissance morale qui afait de lui un des hommes les plus extraordinaires qui aient existé ; sepréparant enfin, après avoir soutenu le duc de Nevers dans son duché deMantoue, après avoir pris Nîmes, Castres et Uzès, à chasser les Anglais del’île de Ré et à faire le siège de La Rochelle. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La portée historique du roman >