Oliver Twist

par

Résumé

La vie du jeune Oliver Twist connaîtdéjà des débuts difficiles : sa mère est retrouvée morte dans la rue alorsqu’elle vient de lui donner le jour ; dès sa naissance Oliver se retrouve doncorphelin. L’hospice qui en a la charge le confie à Mme Mann, une vieille femmevénale qui détourne l’argent destiné à subvenir aux besoins des enfants dontelle a la charge. Oliver Twist grandit dans des conditions difficiles : ilest roué de coups et souffre de la faim et du froid.

Alors qu’il entre dans sa neuvièmeannée, Mr. Bumble, le bedeau, le retire de l’établissement : Oliver estmaintenant trop grand pour rester sous la tutelle de Mme Mann. Par ailleurs, ilcoûte trop cher aux paroissiens. Il est donc ramené au « dépôt » où le conseil de la paroisse le désigne comme employé à lafabrique de filasse. Ce qu’ignore alors le jeune garçon, c’est que le mondedans lequel il vient de faire son entrée n’est pas plus tendre que le précédent: le travail y est harassant et les rations de nourriture encore plusrestreintes. Confrontés à de telles conditions, les orphelins décident dedésigner à la courte paille un enfant pour aller réclamer une seconde part degruau : le sort tombe sur Oliver. Le scandale causé par cette demande sansprécédent lui attire les foudres de la paroisse : épouvanté par son attitude,Mr. Bumble l’enferme au cachot et promet à quiconque l’adoptera une récompensede cinq livres sterling.

            Alorsqu’il est enfermé depuis huit jours, Oliver trouve preneur en la personne deMr. Gamfield. Ce ramoneur brutal et endetté y voit une aubaine pour arrangerses affaires. Sa requête est cependant refusée par le magistrat qui,compatissant devant l’épouvante du jeune orphelin, se refuse à signer l’acted’apprentissage. Mais la paroisse, bien décidée à se débarrasser une fois pourtoutes de l’inconvenant garçon, envisage toutes les possibilités qui s’offrentà elle. Dans sa quête, le bedeau tombe sur Mr. Sowerberry, un croque-mort qui,après une courte réflexion, accepte de prendre Oliver à ses côtés. Chez luiOliver fait la connaissance de sa femme et de Charlotte, la bonne à tout faire.Bien que mieux loti qu’à l’hospice, la vie du petit orphelin n’en est pas plusagréable, car Oliver fait aussi la rencontre de Noé Claypole, autre apprenticroque-mort. Celui-ci, voyant en sa personne le moyen de venger les injuresqu’il a lui même subies plus jeune, lui rend la vie dure, d’autant plusqu’Oliver bénéfice d’une promotion : apprécié par Mr. Sowerberry, il sevoit confier la tâche de « muet »pour enfant : il a la charge d’accompagner les convois et de se tenir à laporte des maisons mortuaires d’enfants décédés.

            Letemps passe et Oliver adopte définitivement le statut d’apprenti. Bien que sontravail ne lui plaise guère, il l’effectue au mieux, essuyant les brimades et lessarcasmes de Mme Sowerberry et de Noé. Mais quand le second apprenti,s’ennuyant et cherchant à briser le jeune garçon, s’en prend à la mémoire de samère, Oliver, dans une rage folle, le saisit à la gorge et l’étale d’un coup depoing. Il est cependant vite arrêté par Charlotte et Mme Sowerberry, quil’enferment à clef dans le cellier avant d’envoyer chercher Mr. Bumble. Lejeune Claypole joue si bien la comédie face au bedeau qu’il parvient à obtenirnon seulement la venue de l’homme jusqu’au domicile mais également la certitudeque le jeune Twist recevra une sévère correction corporelle. Alors que Mr.Bumble tente de parlementer avec Oliver, Mr. Sowerberry rentre à la maison. Lasentence est sans appel et le garçon reçoit une correction mémorable. Il estensuite enfermé dans l’arrière-cuisine pour la journée, avant d’être renvoyédans sa chambre. Une fois seul, ayant contenu sa douleur et ses larmes toute lajournée, Oliver Twist se laisse enfin aller, et la décision de quitterdéfinitivement cet endroit devient évidente. Profitant d’une porte ouverte, ils’élance seul dans la nuit.

            Aprèsplusieurs heures de marche, le fugitif se pose la question de sa destination etLondres apparaît comme le lieu idéal. Mais le chemin est long, la nourriture sefait rare et bientôt, le jeune garçon se retrouve affamé. Il fait alors larencontre d’un enfant de son âge, Jack Dawkins, qui lui offre la possibilité demanger un peu et surtout de trouver un logis une fois dans la capitale. Aprèsune longue marche, les deux enfants finissent par arriver chez l’ami de Jack,un vieux Juif au visage repoussant : Fagin. Cet étrange personnage se révèleêtre le chef d’un réseau de pickpockets. Oliver, de nouveau apprenti, s’exerceau vol de mouchoirs, sans prendre réellement conscience de ses actes. Doué, ilest rapidement envoyé sur le terrain. Placé sous la garde de Jack et de soncamarade Charlot Bates, Oliver s’en va dans les rues de Londres. Ce n’est qu’envoyant les deux garçons plonger leurs mains dans les poches d’un vieillard pourlui prendre son mouchoir qu’il comprend réellement la nature de son travail.Trop estomaqué, le jeune Oliver n’a pas le réflexe de courir loin de la scène,et il est alors interpelé par le vieil homme qui, ne voyant que le jeune garçonautour de lui, l’accuse de vol. Après une course effrénée, le garçon estallongé sur le pavé d’un coup de poing par un habitant, avant d’être amené aucommissariat, sous le regard désolé du vieux monsieur.

            Là,Oliver est fouillé et placé en cellule avant d’être amené devant le magistrat Fang.Il apprend le nom de son accusant : Mr. Brownlow. Mr. Fang, peu enclin àconsidérer Oliver comme innocent, le condamne à trois mois de prison ferme.Sous le choc, le garçon tombe dans les pommes. Entraîné rapidement dehors, ilne doit sa libération qu’à l’intervention d’un témoin qui assure son innocence.Mr. Brownlow l’amène alors à son domicile pour lui prodiguer les soins dont ila besoin. Le jeune Twist y reçoit plus de bonté et d’attention qu’il n’en ajamais connu. Les jours qui suivent sont paisibles, et le garçon reprenddoucement des forces. Mais de son côté, Fagin ne l’oublie pas ; après avoir euvent de ses aventures, il se met en tête de le retrouver. Il charge alorsNancy, une femme de sa connaissance, d’aller se renseigner sur lui directementau commissariat. À force de menaces et de promesses, celle-ci obtient sans malla nouvelle adresse du petit orphelin.

            Lesjours passent ; Oliver partage le quotidien des Brownlow. Un jour, alorsque son bienfaiteur le charge d’aller payer quelques livres à la librairie voisine,Oliver se fait kidnapper par Nancy et l’un de ses acolytes. Sans riencomprendre à la situation, Oliver est ramené de force chez le vieillard juif. Lafamille Brownlow de son côté s’inquiète. L’avenir d’Oliver Twist semblecompromis ; mais alors que l’on parle de se débarrasser violemment de lui,Nancy, prise de pitié, s’interpose vivement. Elle parvient, défendant fermementses convictions, à épargner un sort funeste au jeune Oliver Twist.

            Mr.Bumble, qui de son côté avait fait une croix sur le fugitif, se retrouve parhasard dans l’obligation de se rendre à Londres. Quelle n’est pas sa surprisequand il se retrouve nez-à-nez avec un avis de recherche au nom d’Oliver Twist !Il se rend alors sur le champ dans la famille Brownlow et leur conte sa versiondu passé d’Oliver Twist. La mort dans l’âme, Mr. Brownlow se force àoublier le jeune garçon, à présent persuadé qu’il s’est simplement sauvé.

            Aprèsavoir été gardé enfermé plusieurs jours par Fagin, Oliver retrouve avec joie lacompagnie humaine, même si ses compagnons ne sont pas des plus agréables. Jacket Charlot, avec qui il reste de longues heures seul, tentent de le rallier àleur cause. Jour après jour, la bande de pickpockets instille en lui, tel unpoison, l’idée que le vol est noble. Une nuit, Oliver accompagne Sick,supérieur de Fagin, durant le cambriolage d’une maison. Prenant conscience,devant le logis, qu’il va non seulement devoir voler, mais sûrement aussi tuer,l’enfant supplie qu’on le laisse partir. Mais la menace de l’arme de Sick leremet rapidement d’aplomb, et il obéit aux ordres qu’on lui donne. Mais leschoses ne se passent pas comme prévu ; à peine entré dans la maison, le jeunegarçon se retrouve pris entre deux feux et il est grièvement blessé. Sick, lerécupérant promptement, l’entraîne loin de là, mais le poids du garçon, alorsévanoui, le ralentit dans sa fuite. Ne sachant si l’enfant est mort ou vif,Sick le dépose dans un fossé, sans plus de considération.

            Fagin,quant à lui, attend le retour de son supérieur. Bien qu’ayant eu vent del’échec du cambriolage et le sachant toujours en vie, il reste sans nouvellesde Sick. Inquiet, le vieux Juif se rend alors dans un de leurs repaires, lataverne des Trois-Boiteux, où il espère y retrouver Monk. Ce personnagemystérieux semble, curieusement, très bien connaître Oliver. Il reproche àFagin l’échec cuisant du cambriolage.

            Quantà Oliver, resté dans le fossé, il reprend doucement connaissance. Malgré ladouleur et l’engourdissement, il parvient non sans mal à regagner la maisonqu’il avait essayé un peu plus tôt de cambrioler. Bien qu’ayant été reconnu parla maisonnée, le jeune garçon est transporté dans une des chambres, au chaud, etl’on fait venir un médecin. Le jeune garçon souffre longtemps mais guéritnéanmoins. Finalement gardé par la famille qui l’a soigné, Mme Maylie et sanièce Rose, il coule pendant de longs mois des jours heureux. Il découvre pourla première fois les plaisirs du grand air et la douceur.

            Deson côté, Mr. Bumble a pris le parti d’épouser Mrs. Corney, riche femme àlaquelle il avait fait une cour assidue. Mais loin de la félicité du mariage qu’ilimaginait, les disputes sont monnaie courante, et lui, qui jadis effrayait sonmonde, se retrouve aujourd’hui en position de soumission. Un jour, lassé, Mr.Bumble pousse la porte d’un bar et s’en va s’asseoir seul, espérant ainsiobtenir un peu de tranquillité. Là, l’étrange Monk l’aborde et le questionnesur le passé du jeune Oliver Twist. Mr. Bumble se rappelle alors que sa femme ajadis appris une étrange chose de la part de l’accoucheuse de la mère d’Oliver :avant de mourir, celle-ci lui a confié un petit médaillon en or, ainsi qu’unanneau de mariage. Il convient d’un second rendez-vous avec Monk, moyennantfinance, où il conviera sa femme qui lui fera part de plus amples détails. Lelendemain, quand l’étrange homme a enfin vent de toute l’histoire, il réclameles bijoux de la défunte mère et s’en débarrasse sur-le-champ en les jetantdans le courant de la rivière qui coule sous eux. Une fois séparé du coupleBumble, Monk retrouve son complice Fagin, auquel il fait le compte-rendu de cequ’il vient d’apprendre. Nancy, qui a discrètement assisté à la scène, apprendalors que Monk et Fagin comptent à nouveau kidnapper Oliver. Anxieuse, apeuréepour le jeune garçon, elle décide coûte que coûte d’aller avertir les Maylie dudrame qui s’annonce.

            Enparallèle, Noé Clayton et Charlotte, qui se sont enfuis de chez le croque-mortaprès l’avoir dépouillé, errent sur les chemins. Après plusieurs jours demarche, ils parviennent à rejoindre Londres où ils font une halte à l’aubergedes Trois-Boiteux. Ils rencontrent alors à leur tour le célèbre pickpocketFagin, lequel enrôle Noé. En parallèle, le bras droit de Fagin, Jack Dawkins,après avoir volé une tabatière en argent, est traduit en justice puis envoyé enexil. Bien que cette nouvelle attriste le groupe, les affaires sont unepriorité, et Noé est désigné pour mener une mission d’importance : il doit suivreNancy, de plus en plus suspecte à Fagin, et découvrir quelles manigances elleprépare. Le garçon découvre que la jeune femme se rend régulièrement chez lesMaylie prendre des nouvelles du jeune Oliver. Fagin rapporte à son tour ses faitsà son supérieur et Sick, fou de rage en apprenant la nouvelle, retrouve Nancyet la bat à mort avant de prendre la fuite.

            Aprèsune course effrénée de plusieurs kilomètres, Sick décide brusquement deretourner à Londres se cacher chez un ami. Il faut dire que la mort de la jeunefemme n’est pas passée inaperçue dans la capitale et qu’il craint de lourdesreprésailles s’il se montre trop. Cependant, de retour dans la capitale, il estvite démasqué : il essaie de fuir par les toits mais se retrouve entouré par lafoule. Dans une ultime tentative de s’échapper, il se pend accidentellement.

            ÀLondres, Mr. Brownlow, qui a enfin pu, grâce à Rose, connaître la vérité surOliver et apprendre toute son histoire, réalise que le personnage de Monk nelui est pas inconnu, loin de là. En effet, son véritable nom est EdouardLeeford, il est le fils d’un vieil ami, ainsi que le demi-frère d’Oliver. Lamise en lumière de ces éléments le pousse à proposer un marché àl’usurpateur : ou bien il lui raconte pourquoi il cherche à se débarrasserd’Oliver, ou bien il l’emmène sur-le-champ devant un tribunal. Mis au pied dumur, Edouard accepte de tout expliquer et révèle qu’il court après un héritage.Mr. Brownlow propose alors un accord aux deux frères : se le partager et enrester là. N’ayant que peu d’options, Edouard accepte le contrat.

            Faginde son côté connaît une triste fin : arrêté un peu plus tôt, il se retrouveemprisonné à attendre le jour de sa condamnation. Oliver et Mr. Brownlow, luirendant visite, ne peuvent que constater le délabrement de son état : face à samort imminente, le vieil homme a perdu l’esprit. Son attitude et ses cris bouleversentmême le jeune Oliver qui, de frayeur, perd quasiment connaissance. Le vieuxJuif est pendu peu de temps après.

            Aprèsces douloureux événements, quelques nouvelles, bonnes et moins bonnes, arrivent :Rose accepte d’épouser son demi-frère Henri, à qui elle voue depuis plusieursannées des sentiments sincères mais qu’elle se refusait à admettre, se sentanttrop indigne de lui ; Oliver est lui adopté officiellement par Mr.Brownlow ; de son côté, Monk, parti pour l’Amérique, dilapide son argentet retombe dans ses travers, qui le mènent directement en prison où il trouvela mort ; enfin, les Bumble, après avoir été destitués de leur statut ausein de la paroisse, tombent peu à peu dans la misère et se voient contraintsde se faire admettre dans ce même dépôt de mendicité où ils régnaient autrefoisen maîtres.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >