Pépé la Boulange

par

Résumé

À proximité de Paris, vers Nogent, habite Pépé la Boulange, de son vrai nom Julien Granger. Ce veuf au tempérament calme et plutôt réservé a passé toute son existence à fabriquer du pain, d’où son surnom. Le jour de ses soixante-douze ans, il annonce à ses proches et à sa famille qu’il désire retourner sur les lieux de son enfance, à Belle-Île, en Bretagne. Sa fille, stupéfaite, essaie de le faire changer d’avis, en vain. Sa belle-fille a alors l’idée de lui suggérer de faire ce long voyage en compagnie de Thomas, son petit-fils de douze ans.

Pépé la Boulange et son petit-fils partent donc en voiture – une Citroën nommée Pétula – à l’aventure. Tous deux roulent pendant un long moment avant d’arriver finalement à la côte bretonne. Le jeune Thomas pendant leur périple se rend compte de qui est vraiment son grand-père : il a participé à la guerre, il nourrit une passion profonde et irrésistible pour les voitures, et il a de nombreux amis… Arrivés au port de Quiberon, les deux voyageurs montent à bord de l’Acadie qui les font débarquer à Belle-Île. Une fois sur l’île, ils se logent chez Mme Gallen. Pépé la Boulange est décidé à ce que son identité ne soit pas rendue publique, il se fait donc passer pour un simple et innocent touriste.

C’est en tant que tel qu’il fait découvrir Belle-Île à Thomas ; il lui indique entre autres la maison où il a passé son enfance. Mais un jour, pendant qu’ils mangent un repas succulent à base de pommes de terre, leur hôte Mme Gallen (appelée aussi tante Rosa) leur fait comprendre que c’est Valentine Clément, une amie, qui a planté ces délicieuses pommes de terre. Cette information déconcerte sérieusement le vieil homme.

Le jour suivant, alors que le petit Thomas se trouve en pleine partie de pêche avec Gaëlle, sa nouvelle amie, la nièce de Mme Gallen, Pépé la Boulange s’en va en cachette à la rencontre de la fameuse Valentine. Le soir, lorsqu’il rentre, il apparaît très content. Le lendemain matin, le vieil homme fait comprendre à Thomas que c’est son amie d’enfance qu’il est allé voir : ils ont été élevés ensemble jusqu’à l’âge de douze ans et étaient devenus inséparables. Mais après le décès de son père, Pépé avait été contraint de prendre la route pour Paris en tant qu’apprenti boulanger et c’est pour cette raison qu’ils n’avaient plus jamais eu l’occasion de se retrouver jusqu’à aujourd’hui.

Le jour suivant, le vieil homme emmène Thomas chez sa vieille amie Valentine. Celle-ci est une dame très cultivée et surtout joyeuse. Trois jours durant, ils font ensemble la visite de Belle-Île, et ceci de fond en comble.

Mais un jour, Pépé revient complètement abattu et malheureux de sa visite chez Valentine. Thomas insiste pour savoir ce qui s’est passé. Il apprend que son grand-père a demandé son amie d’enfance en mariage mais qu’elle a refusé, les pensant désormais trop vieux. Complètement déprimé, Pépé perd son appétit et veut même retourner à Nogent. Le soir, Thomas passe un coup de téléphone à sa mère pour la prier de l’aider à persuader Valentine d’épouser son grand-père.

Le jour suivant, Thomas demande à emprunter le vélo de Mme Gallen afin d’aller rendre visite à Valentine. Mais quels sont les mots appropriés pour parvenir à convaincre une dame quelque peu âgée d’une décision aussi importante quand on n’est qu’un petit garçon ? Ils discutent une bonne heure, mais soudain on apprend de Gaëlle que Pépé la Boulange s’est blessé en trébuchant sur la grande côte à la Pointe de l’Échelle ! À la grande surprise de tous, Valentine aussi vient au secours du vieil homme. Ce dernier est toujours inconscient quand ils le rejoignent mais fort heureusement, il n’a rien de grave. Valentine décide néanmoins de s’installer à son chevet. Une fois réveillé, le vieil homme lui décrit la façon dont s’est passé son accident et lui fait de nouveau sa demande, tout en lui donnant sa parole de ne jamais la gêner. C’est ainsi que Valentine finit par accepter de l’épouser et de lui consacrer le restant de ses jours, à Belle-Île. Thomas quant à lui regagne Paris seul. Si le petit-fils et le grand-père se séparent donc, on peut dire qu’ils auront néanmoins eu le temps de se trouver.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >