Saga

par

Résumé

Tonino Benacquista est un écrivain et scénariste français qui avant de ce lancer dans l’écriture exerça divers métiers qui ont servi de cadres à ses premiers romans. Après les intrigues policières de La Maldonne des sleepings et de La Commedia des ratés (qui rafle trois prix littéraires la même année), il écrit Saga qui reçoit le grand prix des lectrices de Elle en 1998. Il est aussi scénariste pour la bande dessinée, le cinéma et le théâtre.

 

L’histoire commence par de petits chapitres qui introduisent chacun des personnages. Le lecteur rencontre d’abord Louis Stanick, cinquante ans, scénariste qui a travaillé un temps en Italie où son ex-femme a été assassinée ; puis Mathilde, quarante ans, auteure d’ouvrages érotiques pour la maison d’édition de son amant qui l’a renvoyée car elle ne vendait plus ; Jérôme Durietz, scénariste à la rue, son scénario qui a permis de récolter quatre millions de dollars de chiffre d’affaire lui ayant été volé par un confrère à qui il l’avait envoyé sans le déposer au préalable à la Société des Auteurs. Jérôme a un frère, Tristan, atteint de la maladie de Friedrich. Enfin, le lecteur rencontre le narrateur, Marco, vingt-cinq ans, qui veut devenir scénariste, au moment où tous ces personnages sont rassemblés dans un bureau suite à un appel d’une chaîne de télévision.

L’homme avec lequel ils ont rendez-vous, Alain Séguret, leur présente très rapidement la situation. Le lecteur découvre alors que s’ils ont été appelés tous les quatre, c’est pour créer un feuilleton qui sera diffusé quotidiennement entre 4 et 5 heures du matin à raison de 52 minutes par épisodes, afin que la chaîne respecte ses quotas obligatoires de création française. Les quatre scénaristes ont trois semaines pour créer le premier épisode de ce feuilleton qui aura pour titre Saga. Il racontera l’histoire de deux familles rivales habitant le même palier d’une HLM.

Le lendemain, les scénaristes, en même temps qu’ils découvrent que le matériel mis à leur disposition est désuet, prennent connaissance des contraintes imposées par la chaîne, à savoir : « 1. Aucune scène d’extérieur. / 2. La totalité de chaque épisode devra se dérouler […] dans quatre décors […]. / 3. Pas plus de dix personnages dans tous le feuilleton et jamais plus de six par épisode. / 4. [S’ils respectent] les points 1, 2 et 3, [ils ont] une totale liberté de manœuvre pour les scripts. »

Le lecteur voit Louis s’imposer assez rapidement en leader. Chacun propose un épisode pilote, puis le groupe choisit ce qu’il garde de chacun de ces épisodes pour créer le feuilleton. La création des épisodes s’enchaîne ; chacun apporte ses idées. Marco en apprend un peu plus sur ses coéquipiers ; il découvre le problème de Jérôme et il en apprend un peu sur Tristan qui faute d’argent squatte le bureau avec son frère. Marco aide Jérôme à trouver une idée pour coincer celui qui lui a volé son scénario. Au même moment Marco se dispute avec sa compagne Charlotte.

Quelque temps plus tard, alors que le groupe se trouve face à une impasse au niveau du scénario, Tristan les sort d’affaire et devient un membre à part entière de l’équipe. Charlotte disparaît à cause sa dispute avec le narrateur le soir de la diffusion du premier épisode.

Environ une douzaine de jours après la diffusion du premier épisode le groupe reçoit une lettre d’un vieil homme qui les encourage à continuer. Lina, la patronne de l’agence de recrutement Prima, et William, le monteur, s’associent aux scénaristes. Puis pendant un temps Séguret fait changer des passages entiers des scénarios pour des questions de budget et de planning.

Environ deux mois après la diffusion du premier épisode, Séguret leur octroie une pièce supplémentaire qui deviendra multi-usages. Dans le même temps, le lecteur assiste à une baisse de l’énergie du groupe. Ses membres commencent à écrire n’importe quoi sans prêter suffisamment attention au sens de l’histoire. Ils reçoivent ensuite deux nouvelles lettres de fans qui les remotivent.

Un matin, Louis apprend au petit groupe que les épisodes sont désormais diffusés de 8 à 9 heures du matin et que la chaîne reçoit 200 à 300 lettres de téléspectateurs par semaines. Il annonce également qu’il a obtenu de Séguret une augmentation de salaire et une amélioration de leurs conditions de travail. Séguret qui, jusqu’alors, ne lisait presque pas les scénarios, décide d’y mettre son grain de sel. Agacés par des séquences de langues de bois, le groupe décide d’instaurer un quart d’heure de sincérité dans le feuilleton. Mathilde de son côté conseille Marco relativement à ses problèmes conjugaux. Les scénaristes continuent de recevoir des lettres de fan.

Un jour ils reçoivent un fax de Séguret qui leur annonce de nouvelles exigences et une rediffusion de la série à partir du premier épisode à 12 h 30 dans un format de 26 minutes. Le groupe est de plus en plus populaire. Quelque temps plus tard, Élisabeth Réa, l’actrice qui joue un des personnages principaux, rend visite à l’équipe pour lui demander de faire disparaître son personnage afin qu’elle puisse assurer le premier rôle d’un film qu’on lui a proposé. Après concertation, ils décident d’accepter. Pour les remercier Élisabeth leur apprend que la série devrait être diffusée à 19 h 30. Finalement ce sera à 20 h 40 le jeudi soir. Les douze derniers épisodes sont programmés dans un format de 90 minutes une fois par semaine.

La série, toujours plus populaire, intéresse des Américains qui pensent à un remake. Séguret annonce à ses employés que désormais les scripts devront être approuvés par un comité. Des produits dérivés de la série sortent. Les scénaristes discutent de ce qu’ils feront après cette aventure télévisée : Jérôme sera consultant pour l’adaptation américaine ; Mathilde a un projet secret sur une île ; Marco écrira un scénario pour le cinéma ; et Louis compte retourner en Italie auprès de son mentor.

Pour un des derniers épisodes, ils décident de faire revenir le personnage d’Élisabeth. Pour les remercier, elle leur confie que la chaîne a l’intention de produire une deuxième saison sans eux. Louis réussit à se procurer le scénario du premier épisode de cette saison et le fait passer à ses coéquipiers. Ils ne l’aiment pas et décident de trouver une solution pour empêcher cette saison d’exister. Pour cacher leur plan de sabotage, ils laissent Séguret prendre le contrôle du feuilleton. Puis, avec l’aide de William, ils changent le dernier épisode approuvé par Séguret par celui de leur composition. Avant la diffusion de cet épisode, Jérôme, grâce à une mise en scène, a réussi à acquérir la preuve qu’il est l’auteur du film qu’on lui a volé ; Mathilde quant à elle se venge de son amant ; et Louis se réconcilie avec le mari de son ex-femme.

Puis ils se retrouvent tous pour les adieux ; seul Marco reste pour tenter de récupérer Charlotte. La fin qu’ils ont imaginée pour la série fait de Marco, seul scénariste encore présent, l’ennemi public numéro un. Après avoir subi la colère de la foule pendant un temps il décide d’aller demander à ses coéquipiers leur aide pour écrire un dernier épisode. Après un refus, ils finissent par écrire tous ensemble un dernier épisode. Quelque temps après, Charlotte revient avec le fils de Marco.

L’histoire fait ensuite un bond de trente ans en avant. Le lecteur suit de nouveau Marco qui se rend au chevet de Louis. Au moment de son dernier souffle, celui-ci avoue à Marco qu’il est l’assassin de sa femme, et il lui confie un carnet de notes plein d’idées de répliques de film. Marco décide ensuite de partir à la recherche de Jérôme et de Mathilde qui ont disparu il y a cinq ans. Il les retrouve tous deux travaillant à l’ONU. Jérôme lui apprend que les dirigeants « ont besoin de nègres pour écrire l’histoire à leur place ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >