Sonnets

par

La construction des sonnets

Un sonnet est un genre de la poésie, composés de quatorze vers agencés comme il en convient par l'auteur. Dans les sonnets de Louise Labé, on retrouve souvent la forme AA-BB suivit d'une sorte de « pause » en AA au milieu du poème, qui se termine par une construction de rimes embrassées, soit ABAB. Cette pause permet d'articuler son texte, de créer une pause, une sorte de suspens avant d'énoncer la chute de son poème. Cela sert donc de mise en valeur, afin de mieux porter au lecteur le message qu'elle souhaite faire passer.

Le sonnet est principalement utilisé lorsque l'on cherche à exprimer un sentiment amoureux mais il finira tout de même par prendre d'autres fonctions au fil du temps. Si le sonnet a réussi à perdurer dans le temps, c'est grâce à sa très grande mobilité. Contrairement à beaucoup de poèmes qui se doivent de garder une forme générale inéchangeable, le sonnet peut varier tant qu'il garde sa longueur de quatorze vers. On le voit d'ailleurs avec la construction que donne Louise Labé à ses poèmes, qui varie parfois à la fin : au lieu de proposer une forme ABAB, on peut retrouver la forme des débuts, c'est-à-dire une rime plate de type AABB. Cette variation de rimes offre une richesse certaine aux poèmes, variant les plaisirs de lecture et servant à accentuer telle ou telle phrase selon le sens et la force que l'auteur veut donner au message de son poème. Ainsi, en employant ces constructions, Louise Labé peut créer des parallélismes entre ses quatrains et ses tercets « Tout à un coup je ris et je larmoie, […] Ainsi Amour inconstamment me mène » ou bien des oppositions « Je ne souhaite encore point mourir. […] Ne pouvant plus montrer signe d'amante, prierai la mort noircir mon plus clair jour....

Inscrivez-vous pour continuer à lire La construction des sonnets >

Dissertation à propos de Sonnets