Tistou les pouces verts

par

L'univers enfantin

Dans le roman de Druon, le caractère enfantin de l'œuvre se caractérise principalement par le côté « conte fantastique » :

– Des dénominations enfantines pour certains protagonistes : en effet nous avons par exemple Monsieur Père, Madame Mère ou encore Monsieur Moustache et le docteur Mauxdivers. Le héros, lui-même, est Tistou, un petit garçon.

Par ailleurs certaines explications données à Tistou ont un caractère enfantin. Nous avons par exemple l'explication de la méchanceté par M. Trounadisse avec l'image enfantine des défauts de la société : le « poussin vol », « le poussin vice » …

Nous avons également l'exemple de la guerre expliqué à Tistou avec le combat entre les « Vazys » et les « Vatens », (encore des dénominations particulièrement comiques et enfantines) se finissant en bataille de fleurs : la violence est ainsi inhibée. On peut alors souligner le renom de l'entreprise fabricant des canons : « Dites non à la guerre mais dites-le avec des fleurs ».

– Certaines caractéristiques du conte … tout ce qui est mauvais et en désordre dans la société est résolu avec les fleurs : c'est un parcours initiatique. L'idée est assez naïve et enfantine.

Nous avons également par exemple la lune, subissant une personnification dans le roman : « Elle avait gonflé, ses deux joues…» ; elle parle aussi, et veille sur Tistou, c'est l'une des marques du conte.

On apprend par ailleurs que le poney de Tistou parle également, servant de confident auprès du jeune garçon.

La présence de morales après chaque étape du périple, exprimées d’une façon simple, logique et innocente, est également l'une des caractéristiques du conte. Les morales peuvent nous paraître naïves et enfantines car elles sont formulées par Tistou, le jeune enfant. Cependant elles sont pleines de vérités et nous emmènent à réfléchir à tous les problèmes que connaît notre société actuelle.

Enfin, nous avons une fin merveilleuse et fantastique : la fameuse échelle interminable de Mirepoil que construit Tistou qui pense qu'elle lui permettrait de rejoindre M. Moustache. Cependant au fur et à mesure de l'ascension, Tistou se transforme : des ailes apparaissent, il arrive à s'élever davantage dans les cieux alors que l'échelle ne va pas plus haut… on apprend ainsi que c'est un ange, rejoignant un monde invisible… la fin est ainsi inattendue et surprenante, venant clore le conte et la formidable épopée du jeune garçon bienfaiteur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L'univers enfantin >