Yvain ou le Chevalier au lion

par

Le style d’écriture de Chrétien de Troyes

Pour plusieurs écrivains de son siècle, Chrétien de Troyes est le père fondateur du « roman ». Avant lui, la poésie et la chanson de geste étaient les genres les plus utilisés dans la littérature française.

Cet ouvrage intègre des éléments de la chanson de geste (style précèdent) et du roman courtois (style de Chrétien de Troyes). Premièrement, on remarque que le style avec lequel Chrétien de Troyes fait une description des combats chevaleresques est similaire au style utilisé dans la chanson de geste. L’auteur s’appesantit sur le caractère spectaculaire des combats en faisant usage de multiples hyperboles (cf. combat contre le chevalier Esclados Le Roux). La description des scènes sanglantes (illustrant la mort des ennemis) est vulgarisée, tout comme dans le style de la chanson de geste. En voici un exemple, dans un extrait du combat d’Yvain contre le chevalier Esclados le Roux :

Ils évitent de gaspiller leurs coups

Et les ajustent du mieux qu’ils peuvent ;

Les heaumes se cabossent et se plient,

Les mailles des hauberts volent,

Ils font couler beaucoup de sang ;

Leurs hauberts en sont tous chauds

Et ne valent guère mieux qu’un froc de moine

Pour l’un comme pour l’autre.

De la pointe de l’épée, ils se frappent en plein visage.

Yvain ou le Chevalier du Lion emprunte également des éléments de la poésie lyrique où l’accent est mis sur l’expression de l’intimité, des sentiments. D’ailleurs, le format de son roman ressemble à celui d’un poème. Contrairement aux romanciers contemporains, Chrétien de Troyes semble privilégier l’esthétique de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le style d’écriture de Chrétien de Troyes >

Dissertation à propos de Yvain ou le Chevalier au lion