Aafrey

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La construction sociale de la réalité », Berger et Luckmann

Peter Ludwig Berger est né le 17 mars 1929 à Vienne en Autriche. Il est à la fois un sociologue et un théologien américain d'origine autrichienne, se définissant lui-même comme appartenant à la tradition libérale protestante.
Sa carrière de sociologue débuta en l’an 1954 à l'Université de Géorgie à Columbus. Par la suite, iloccupera des postes d’enseignant dans plusieurs universités. Ses travaux sociologiques s'inscrivent notamment dans le courant de la sociologie phénoménologique initiée par le sociologue d'origine autrichienne Alfred Schütz, dont Berger lui-même ainsi que son collègue Thomas Luckmann ont suivi les enseignements.
Thomas Luckmann, lui, est né le 14 octobre 1927 et est originaire de Slovénie. Il fût,durant plusieurs années, professeur de sociologie à l'Université de Constance en Allemagne.
Il est essentiellement connu pour le livre, dont nous allons étudier un extrait, intitulé « La Construction sociale de la réalité » ainsi que pour « Structures de Vie-Monde ». Ses travaux portent essentiellement sur la sociologie de la connaissance, des religions, de la communication et sur la philosophie dela science.

Peter Berger et Thomas Luckmann enseignent donc tous deux la sociologie, le premier aux États-Unis et le deuxième en Allemagne.

C'est donc en collaboration que nos deux auteurs, P. Berger et T. Luckmann ont écrit « La construction sociale de la réalité » dont le titre original est « The Social Construction of Reality », un ouvrage qui propose une nouvelle approche de lasociologie de la connaissance et qui aura une influence sur le constructivisme au sein des sciences sociales.

Nous allons donc tout d’abord commencer par une présentation de l’ouvrage dont nous allons étudier un extrait, puis nous ferons ensuite une analyse détaillée de notre extrait, avant de terminer par une conclusion.

Commençons tout d’abord par présenter l’ouvrage dont nous allons étudier unextrait tout à l’heure.
«  La Construction sociale de la réalité  » est un essai de sociologie de la connaissance. Il fût écrit par l'Américain d'origine allemande Peter L. Berger et par l'Allemand Thomas Luckmann. Cet ouvrage fût publié en 1966 sous son titre original «The Social Construction of Reality ». Cet ouvrage s'inspire notamment de la tradition phénoménologique, en particulier destravaux d'Alfred Schütz, qui fût un des enseignants de nos deux auteurs. En effet, ils ont en commun d'avoir assisté aux cours d'Alfred Schütz, sociologue d'origine autrichienne, qui est resté célèbre pour avoir initié le courant de la sociologie phénoménologique ou sociologie compréhensive. Ils auront tirés de nombreux enseignements de cet homme, et tout au long de cet ouvrage, nous verrons qu'ilsdéveloppent une grande partie de leurs concepts et de leurs méthodes, en écho avec la pensée de leur ancien professeur.
Cet ouvrage est habituellement considéré comme une référence incontournable dans la sociologie américaine contemporaine. Paru en 1966, ce livre va exercer, dans le domaine de la sociologie de la connaissance, une profonde influence en l'orientant, comme son nom l'indique, vers leconstructivisme et la phénoménologie.
Mais il me semble ici important de préciser ces deux notions.
Le constructivisme social, parfois nommé constructionnisme social ou socioconstructivisme, désigne un courant de la sociologie contemporaine lancé par nos deux auteurs P. Berger et T. Luckmann dans cet ouvrage que nous étudions et intitulé « The Social Construction of Reality ». Cette approcheenvisage la réalité sociale et les phénomènes sociaux comme étant construits, c'est-à-dire créés, institutionnalisés et, par la suite, transformés en traditions. Le constructivisme social se concentre principalement sur la description des institutions, des actions en s'interrogeant sur la manière dont ils construisent la réalité.
La phénoménologie est un terme formé à partir du grec phenomenon...
tracking img