Alice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Mariage de Figaro
 Auteur : Beaumarchais est né à Paris en 1732 dans un milieu aisé, Pierre Augustin Caron quitte néanmoins l'école à 13 ans pour travailler ave son père, horloger. Il s'enrichit et commence a écrire pour le théâtre, notamment un drame bourgeois, Eugénie (1762). Dans les années 1770, il est jeté en prison pour avoir frappé un duc et entre en procès contre un haut personnage,le conseiller Goëzman. C'est alors qu'il compose le Barbier de Séville, qui se heurte à la censure. La pièce est un échec, avant que l'auteur ne la remanie. Il connaîtra également des difficultés avec Le Mariage de Figaro, dont Louis XVI interdit la représentation, en raison de ses attaques contre l'aristocratie et l'ordre social. Mais Beaumarchais parvient à faire lever l'interdiction royale : lapièce, jouée en 1784, connaît un immense succès. Sous la Révolution, il donnera une suite au Mariage, La Mère coupable (1792).
Date de publication : le Mariage de Figaro est une comédie en cinq actes de Beaumarchais écrite en 1778, dont la première représentation officielle eut lieu le 27 avril 1784 au théâtre de l'Odéon, après plusieurs années de censure.
Edition : Hachette Education
Nombre depages : 186 pages en comptant seulement la pièce. (Pas le superflu)
Résumé : Comme l’indique le sous-titre, La folle journée, l’action de la pièce est supposée se dérouler en vingt-quatre heures.  
Acte I : L’exposition : Figaro, devenu concierge au château de Comte Almaviva, doitépouser le même jour Suzanne, jeune camériste de la Comtesse. Mais il apprend de sa fiancée que le Comte, lui-même épris de la jeune fille n’a favorisé leur mariage que dans l’espoir de profiter des faveurs de celle-ci. Il est secondé par Bazile dans cette entreprise. On apprend ensuite que Figaro a emprunté 10 milles francs à Marceline, femme de charge au château, et c’est engagé à les lui rendre àune date fixée, faute de quoi il devra l’épouser. Arrivent alors Chérubin, jeune page, amoureux de la Comtesse, que le Comte veut renvoyer, puis le Comte lui-même. Un cortège de villageois conduit par Figaro et la Comtesse vient demander au Comte de renoncer solennellement au droit du seigneur. Le Comte se dérobe ; il pardonne à Chérubin mais le nomme officier et lui ordonne de rejoindre sonrégiment. Figaro conseille au page de rester caché au château.
Acte II : Mésaventure de Chérubin et plan de la Comtesse : Figaro a envoyé au Comte une lettre susceptible d’éveiller sa jalousie ; par ailleurs Suzanne doit accepter le rendez vous du Comte mais c’est Cherubin déguisé qui la remplacera. Le Comte est sur le point de surprendre Chérubin chez sa femme ; cependant, grâce à Suzanne et Figaro,tout semble s’arranger. Mais voici qu’arrive Marceline qui réclame un procès pour faire valoir ses droits. Le Comte accepte. La Comtesse décide d’aller elle-même au rendez vous du Comte à la place de Suzanne, qui est seule dans la confidence.
Acte III : Procès et reconnaissance : Le Comte découvre que Figaro est au courant de ses attentions ; il décide de faire épouser Marceline à son valet. Ilchange d’avis lorsque Suzanne lui annonce qu’elle accepte son rendez-vous, mais celle-ci se trahit et le Comte revient sur sa position initiale. Alors qu’il a tranché en faveur de Marceline, on découvre que Figaro n’est autre que le fils de Marceline et de Bartholo. On célèbrera deux mariages : celui des enfants et celui des parents.
Acte IV : Dénouement provisoire : Suzanne et Figaro se jurent unamour éternel et la jeune fille promet à son fiancé de ne pas se rendre au rendez-vous du Comte. Mais la Comtesse oblige Suzanne à organiser ce rendez-vous comme elle l’a prévu. Arrive alors un cortège de jeunes filles pour offrir des fleurs à la Comtesse et le Comte reconnaît Chérubin sous les traits de l’une d’elles. La Comtesse avoue tout mais on apprend que le Comte a fait des avances à...
tracking img