Animisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il serait éminement hasardeux d'affirmer ou d'écrire sur ce que l'on pourrait nommer des stratégies socio-culturelles définissant des modalités culturelles d'être au monde renvoyant à une sorte d'intentionalité plus ou moins hautement et secrètement arrêtées par d'aucuns; pourtant il est un fait psychosocial indéniable que d'une façon transhistorique, supra-individuelle et culturelle se dégage lesentiment d'une constante reconnaissable à travers non une lecture chronologique ou évènementielle des faits mais par une saisie transversale, c'est à dire dialogique: savoir populaire infus issu d'une lecture signifiante des faits qui lui sont donnés à voir et qui attribue aux choses de la vie une signification précise sitôt que leur articulation sémantique est assurée.
Au plan de la saisiepopulaire une conviction se dégage de cette dialectique du temps et de l'expérience, elle sécrète le sentiment d'une connivence irréductible et préétablie à toute expérience ultérieure.

Connivence liant tout ou partie des différents groupes subculturels qui constituent l'espace Guadeloupe et qui va déterminer à son tour le sens de certains actes ou comportements des populations. Cet espace estplein d'une symbolique sociale animiste, peuplée de croyances et opinions dont la fonction est entre autres de renforcer les appartenances; il y a là donc, comme une logique psycho-verbale qui va coder en sens commun des constats, comportements empiriques sociaux à la portée de tout un chacun et mis sur la scène sociale.
C'est un véritable processus d'intellectualisation, de rationalisation par lemilieu qui d'emblée fournit des interprétations ou des clés de compréhension de ces comportements.

Trois adages semblent structurés de façon conviviale et identificatoire une manière d'être ou de vivre en Guadeloupe :
PA NI PWOBLEM
BITIN LA JA CHIRE...

POTE MANNEV

Nous avons retrouvé, comme" enseignement- réflexion- philosophie" général, ces adages en voie de proverbialisation, quasimentdans tous les discours et à tous les niveaux de responsabilités rencontrées. A l'analyse apparaît une idée qui constitue un champ dont les coordonnées seraient d'un coté le vécu, et de l'autre le désir; que tout se passe comme si la Guadeloupe serait un mât de cocagne sur lequel tout le monde grimperait et tirerait le gros lot ou gadgets accrochés au sommet...; on gagne toujours et l'on s'en sorttoujours...

Car on a oublié d'huiler le mât et donc personne ne tombe sur le derrière... Et quand bien même, il y aurait chute, elle serait savamment amortie.

Entrelacs d'intérêts individuels, collectifs, politiques économiques entretenant un statut quo dans lequel tout le monde se retrouve quelque soit le prix à payer; surtout lorsqu'il s'agit de coût dont l'aspect monétaire est indirect.Ceci est à notre avis l'objet primordial de la connivence inter et intra-personnel.

Ces trois adages délimitent des aires de reconnaissance mutuelle, d'identité collective et donc de structuration sociale symbolique particulière qui à notre avis, conforte si ce n'est précipite l'utilisation des psychostyles individuels qui se voient là légitimer et crédibiliser.

Il y a là, à l'évidenceapplication d'une sorte de science populaire, infuse véritable théorie des jeux, appliquée de façon socio-affective et symbolique sur le social.
Notons toutefois que dans les gains obtenus -indirectement- il y a quelque chose qui est de l'ordre de l'identité collective et de son processus d'élaboration communautaire; mais avant tout une résistance profonde à toute modification comportementale.

Toutceci ne renvoie ni à une ou des pathologies, ni à un vécu déficitaire. Tout au plus à un processus d'élaboration obvié

Certes, la voiture, la route sont des lieux surdéterminés, carrefour de confluence de plusieurs lignées structurelles renvoyant à des univers référentiels différents. Mais la liberté de chacun est un gage de tous.
De ce fait, la mise en cause des niveaux infralogiques de...
tracking img