Asean

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3505 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie1/ Présentation générale de l'ASEAN
Le concept d'intégration économique régionale est parfois ambigu car il peut désigner aussi bien un résultat qu'un instrument de politique économique. L'intégration économique comme résultat signifie une intensification des échanges de biens et de services, des personnes et des capitaux, à l'intérieur d'une zone géographique composée deplusieurs états indépendants. Comme instrument de la politique économique, l'intégration économique désigne tout accord de coopération ayant une portée économique entre états indépendants d'une région donnée.

Premièrement/ Les fondements théoriques de l'intégration en ASEAN
Parler de l'ASEAN c'est parlé d'une déclaration d'intention générale, émis à l'issue d'une réunionministérielle. Les 5 fondateurs attendent peu de cette intégration régionale mais, ils cherchent à renforcer leur légitimité. En effet, les cinq membres ne prennent aucun engagement à l'égard de cette intégration et ne sont liés entre eux que par leur volonté.

1/ points essentiels de l'ASEAN
a/ Les principes fondements de l'ASEAN
Il s'agit de l'Association des Nations du Sud-Est asiatique (ANASEen français) que l'on désigne plus souvent par le sigle anglais d'ASEAN (Association of Southeast Asian Nations). Cet organisme a été créé le 8 août 1967 à Bangkok, en Thaïlande, avec la signature de la déclaration de l'ASEAN (Déclaration de Bangkok) par les pères fondateurs de l'ASEAN, à savoir l'Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour et la Thaïlande.
En terme de géographie, lasuperficie de l'ASEAN est plus de 4,5 million de km2, avec une population de 575 millions de personnes, PIB par an est 11001 billions $ (2006). Les ressources naturelles de l'ASEAN sont très abondantes avec plusieurs matières premières de base comme : le caoutchouc, le riz, l'ananas, le pétrole brut... L'industrie de l'ASEAN est en voie de se développer, spécialement dans les domaines tels que: letextile, l'électronique, les produits de consommation.
En revanche, la croissance économique de l'ASEAN n'est pas homogène. La Birmanie est le pays le moins développé dans cette région, avec le revenu annuel par habitant de 200 $ environ. L'Indonésie est celui le plus grand en géographie, mais son revenu par habitant est seulement 600$. Le Singapour et le Brunei sont les 2 pays les pluspetits géographiquement mais leurs revenus par habitant sont les plus hauts, environ plus de 30.000$ /an.

L’ASEAN un marche de 550 millions d’habitants.
 L’ASEAN aujourd’hui : 2 % du PIB mondial, 550 millions de personnes
 L’ASEAN en 2030 : 700 millions de personnes et une croissance annuelle du PIB prévue entre 5 et 6,5%. Le tableau 1 montre que la situation en ASEAN est loin d’êtremauvaise, mais en peut la qualifier d’une bonne situation.

Tableau 1
Tableau de bord de l’ASEAN : Une situation globalement saine



2009
Croissance de PIB
(FMI)
Dette publique
(%PIB)
Solde budgétaire
(%PIB)
Inflation
(FMI) Solde des comptes courants
(%PIB, FMI)
Indonésie 4,5 31,4 -3 5 0,9
Thaïlande -2,3 30 -5,6 -1,2 4,9
Malaisie -1,7 49,2 -8 -0,1 13,4
Singapour-2 115,6 -4,1 -0,2 12,6
Philippines 0,9 61,9 -3,4 2,8 3,2
Vietnam 5,3 51 -9 7 -9,7
Cambodge -2,5 NC -4 -0,6 -5,5
Myanmar 4,8 NC -4,3 6,9 1,5
Laos 7,6 NC -2,9 0,2 -15,4
Brunei -0,5 NC NC 1,2 35,2

Source: www.banquemondiale.org

• La chronologie de l'ASEAN
-1967 : fondation de l’ASEAN à six pays (Malaisie, Brunei, Singapour, Philippines et Indonésie).
-1992 : objectifd’une zone de libre échange (AFTA) retenue à Kuala Lumpur, avec un tarif préférentiel commun (objectif 0% de droits de douane en 2010).
-1995 : le Vietnam rejoint l’ASEAN.
-1997 : entrée du Myanmar et du Laos.
-1999 : entrée du Cambodge, portant à 10 le nombre des membres de l’ASEAN.
- 2000 : accords de coopération financière de Chiang Mai des pays de l’ASEAN +3 (Japon, Corée, Chine).
-...
tracking img