Atheisme chez sade

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Athéisme représenté chez Sade

Dans ce travail je vais présenter, en partant de certains discours des instituteurs immoraux, la représentation de l’athéisme et de l’immoralité chez Sade. Dans les dialogues de La philosophie dans le boudoir, à travers les discours de Mme de Saint-Ange et de Dolmancé (les instituteurs), Sade nous présente un tas d'arguments pour justifier les actesconsidérés immoraux par la société et l'institution religieuse de son époque. Dans le texte, les instituteurs n’ont aucune croyance religieuse et pour cette raison on les classe comme des athées. Dès qu’on connait le portrait de Dolmancé, celui qui est indiqué comme athée par définition, on ne fait pas la différence entre l’homme athée et l’homme immoral.
Le Chevalier: Ah! que dis-tu là! C'est le pluscélèbre athée, l'homme le plus immoral... Oh! C’est bien la corruption la plus complète et la plus entière, l'individu le plus méchant et le plus scélérat qui puisse exister au monde. (p.8)
Dans cette affirmation du chevalier il y a une nuance entre le terme athée avec celui d’immoral. Le concept d’athée qu’on repère c’est athée = personne immoral. L’athée représenté par Sade est une personnecomplètement sans valeurs qui vit en faisant tout ce qui est contraire aux valeurs du code social-religieux de l’époque.

Dans les dialogues, Sade cible les dogmes et les actions religieuses pour les critiquer et les contrarier avec des actions et des pensées philosophiques de divers personnages. Pourquoi Sade décide-t-il de représenter l’athée comme immoral ? Peut-on repérer tout au long des dialogues lanuance entre athée et immoral ? Quel est le but de cette représentation ?
Ces questions me paraissent intéressantes à aborder, puisqu’elles nous donnent l’occasion de reprendre un sujet qui, même de nos jours, est très controversé. Par ailleurs, on peut ainsi étudier une position par rapport à la morale, qui est tout à fait contraire aux mœurs de l’époque au XVIIIème siècle.
Sade nous présentedans ses dialogues, une justification logique de toutes les actions que l’on peut considérer comme ‘’immorales’’. Dans le 3ème dialogue Sade va, à travers les personnages de Dolmancé et de Mme de Saint-Ange, nous exposer une autre manière d’interpréter le monde et les actions des hommes. Pour ces deux personnages, les vertus --telles que la bonté, la pitié, etc.- sont contre-nature; alors que lesactions que l’on connait comme réprouvables -telles que : l’adultère, le meurtre, la cruauté, etc.- sont vues comme des vertus et chacune d’elles nous viennent de la nature.
Paula Préneron dit dans son article El influjo oculto de Sade:
« El marqués, ciertamente, busca mostrar todo lo que compone nuestro lado salvaje, animal, nuestra inhumanidad, esa inhumanidad que recelamos en el fondo denosotros mismos y cuyo descubrimiento nos aterra. Y aquí no estaría de más recordar que según la teología cristiana clásica, la naturaleza humana es doble –espiritual y animal- que el pecado de la impureza considerado como el más cercano a nuestra animalidad». (p.155)
Alors, c’est tout un renversement des valeurs sociales et morales, justifié par des lois de la nature. L’homme est guidé par desinstincts comme n’importe quel animal l’est aussi.
Pour mieux aborder le sujet sur lequel je veux bien mettre l’accent, il est important d’aborder le terme athéisme. L’athéisme est une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle. Contrairement, le déisme, le théisme et le panthéisme soutiennent ces existences; etl’agnosticisme considère qu’on ne peut pas répondre à ces questions (voir annexe).
Dans La philosophie dans le boudoir, l’athée est présenté comme une personne sans mœurs et sans valeurs propres. Sade part du point de vue d’un religieux, c’est-à-dire, il va entrer dans le même discours (même mentalité) d’un homme religieux pour pouvoir contrarier ses principes et donner d’autres arguments...
tracking img