Beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I.Avant l'œuvre.

1) Chorégraphie de Maguy Marin.

Inspiré de Beckett, représenté pour la première fois en 1981. ''Le visage de craie grisâtre, habillé en vêtement de nuit, ils redessinent les gestes de l'humanité''. Elle transcrit les registres de la pièce : le comique, et le tragique. Théâtre chorégraphique de Beckett dont on voit l'aboutissement avec Quad, pièce pour ''quatre interprètes,lumières et percussions''. Didascalies envahissantes qui règle les mouvements des personnes, comme Hamm qui ordonnent toujours des choses à Clov : il doit dessiner des droites. Il dérange les codes habituels. 3 stades de l'humanité, de l'apprentissage de la vie (animal, sexuel, et sentimental). Thèmes : L'amour, la tristesse, la solitude, la jalousie. Le spectateur doit se sentir dérangé, ellevoulait créer un malaise.

2) La biographie de l'auteur.

Son biographe Knolwson s'est attaché à donner une autre image, d'un autre Beckett, d'où le titre : Un illustre inconnu. Il voulait changer l'image austère de lui : ''Beckett était un saint qui aimait le whisky et les femmes''. Beckett a refusé qu'on écrive sur lui, il préférait qu'on s'occupe de son œuvre. En 1989, il a accepté, mais ilsouhaitait que ce soit publié à titre posthume pour que Knolwson est un maximum de liberté. Il était tout sauf solitaire et austère.

*1906-1928
Né à Dublin, d'une famille protestante, dans un pays catholique, constitué de 2 fils : Franck, et lui (Samuel). Son père métreur, donc il fait parti de la moyenne bourgeoisie, il vit aisément et sa mère, qui l'a aimé d'un amour ''féroce'' et qui étaittrès pieuse, lui lisant des passages de la Bible tout les jours. Donc il a reçue une enfance heureuse et religieuse. Il a une scolarité moyenne, jusqu'au jour où un de ses professeurs de lettres l'initie à la littérature française, classique, et contemporaine, anglaise (Shakespeare) et italienne (Divine comédie) : Éducation très cosmopolite. Plusieurs langues à son actif, le français, l'italien,l'anglais et l'allemand et il apprend le piano. Il va en jouer toute sa vie, il adore la musique et va même épouser une grande pianiste et professeur : Suzanne.

*1928-1938
Séjour à Paris, comme lecteur, où il va rencontrer un exilé volontaire : James Joyce, auteur de Ulysse et Gens de Dublin. Il va d'ailleurs traduire une partie de son œuvre. Et il va commencer à écrire des essais : Dante,Proust, et un poème : Descartes. Il écrit en anglais jusqu'à la guerre, ensuite en français. Il voyage beaucoup aussi. Revient en Irlande, enseigne, puis retourne à Paris. Il écrit alors son premier roman, qui ne fut pas publié. 1Er traumatisme : mort de son père en 1933 qui lui donne des troubles physiques et morales, et des problèmes cardiaques. Il fait donc une psychothérapie de 2 ans à Londres.Réflexion sur le langage. En 1934, il écrit des nouvelles, reliées entre elles, et qui fut interdit en Irlande. Ensuite, il écrit un recueil de poèmes, publié en Angleterre. De 1936 à 1938, il va en Allemagne et écrit un second roman Murphy, et il a été refusé 36 fois, avant d'être publié en Anglais, et n'aura aucun succès. Il décide de s'installer à Paris, avec Suzanne Descheveaux-Dumesnil etl'épouse en 1961 (25 ans plus tard). Image d'un homme curieux d'esprit, écrivant une variété de genre.

*1939-1948
Il se trouve en Irlande au moment de la déclaration de Guerre et regagne la France, précipitamment, préférant : ''la France en guerre à l'Irlande en paix'', et il rentre dans la résistance (1941), puis il a été dénoncé en 1942, et travaillera chez un agriculteur dans le Rousillon, pendantdeux ans. Puis, en 1944, il rallie la résistance et écrit son troisième roman Watt. Il travaille à l'hôpital de St Lo, comme économe interprète. Image d'un homme engagé dans le combat de son époque.

*1949-1960

Il termine Watt : figure du clochard. A partir de 1945, il va le traduire en français et désormais il écrit en français. Il écrit un pièce de théâtre : Eleutheria, contenant trois...
tracking img