Bijoux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Bracelet
Le bracelet, bien que très utile a l’époque, n’était pas vraiment porté parce que les manches étaient longues, serrées et bordées de fil ou de pierres. Ce bijou est un des premiers qu’on aporté, mais la forme et la méthode de fabrication, à bien changé avec le temps. On l’utilisait, bien sur comme parure mais aussi comme instrument de combat, comme signe de reconnaissance ou commecolifichet magico-religieux. Un colifichet magico-religieux est un objet sans valeur mais les gens croyaient qu’il donnait des pouvoir a celui qu’il le portait. Il était aussi utilisé quand des chevaliersperdaient le combat. Le bracelet était fermé a clé pendant un an ou jusqu’à ce qu’une femme le détache.

Bulle
La bulle était un bijou attaché au cou par une chaine, comme un collier, contenantune réplique d’une des Saintes Écritures, avec le nom de Dieu, de la Vierge ou d’un Saint. La bulle avait des petits trous pour augmenter l’efficacité de sa protection. Tout le monde, peut importe saclasse social ou son âge, sans exception, pouvait porter ce bijoux. Mais par contre, l’Église était opposée à ce type de pratique

Couronne
La couronne est probablement le bijou qu’on associe le plusau Moyen-âge. A cette époque, il y avait 2 types de couronnes, celle en or, en argent ou en bronze avec des diamants et des perles que les personnes du rang noblesse (rois, reine, prince, princesse,seigneurs) portaient. La couronne servait à marquer la dignité de ceux-ci. Les princes la mettaient sur leurs bonnets ou leurs chapeaux et les princesses la mettaient sur leur coiffure. Mais il y aaussi celle en fleur que les paysans portaient comme pur décorations ou qu’on déposait sur le cercueil des morts.

Bague
La bague était aussi populaire au moyen âge qu’elle l’est aujourd’hui. Cellesqui marquent le plus le moyen âge ornent soit des monogrammes ou soit des inscriptions religieuses, galantes ou amoureuses, alors, celles qui ont des écritures plutôt que des pierres. Ils y avaient...