Boule de suif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3722 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Boule de suif : l’existence problématique de la prostituée

Kazuhiko ADACHI

« Je travaille ferme à ma nouvelle sur les Rouennais et la guerre. Je serai désormais obligé d’avoir des pistolets dans mes poches pour traverser Rouen . » C’est la première mention adressée à Flaubert sur Boule de suif, premier chefd’œuvre de l’écrivain, qui lui ouvrit la porte du monde littéraire. Maupassantprenait connaissance du caractère satirique de son œuvre contre la guerre et la bourgeoisie régionale (en prenant exemple sur le maître). En effet, l’auteur dévoile « la laideur de l’Égoïsme humain » à travers le sacrifice de la prostituée contrainte de passer une nuit avec l’officier allemand. Quant à la guerre, donner « une note juste sur la guerre » et « dépouiller » son œuvre « du chauvinisme àla Déroulède [...] », c’est l’intention de l’écrivain. Flaubert, de son côté, répondit par des applaudissements à son « disciple » : « [...] je considère Boule de suif comme un chef-d’œuvre ! Oui ! jeune homme ! Ni plus, ni moins, cela est d’un maître. C’est bien original de conception, entièrement bien compris et d’un excellent style . » D’après lui, c’est la liaison étroite et heureuse entrel’idée et le style d’une œuvre qui lui assure de sa perfection . Ainsi semble-t-il pertinent de chercher le secret du chef-d’œuvre dans le style, et plus largement, dans la construction de Boule de suif. Comment l’écrivain réalise-t-il le dessein de satire dans son œuvre ? Boule de suif : prostituée regardée Maupassant compose les personnages de cette œuvre, dix voyageurs de la diligence, par un «condensé de la société », de sorte que chaque personnage représente une classe sociale : noblesse (le comte et la comtesse Hubert de Bréville), haute bourgeoisie (M. et Mme Carré-Lamadon), marchands (M. et
Lettre à G. Flaubert, le décembre , in Flaubert / Maupassant, Correspondance (abréviation : Corr.), texte établi par Y. Leclerc, Flammarion, , p. . er juillet , repris dans L. Forestier, Boule desuif et La Th. Banville, l’article du Gil Blas, Maison Tellier de Guy de Maupassant, Gallimard, coll. «foliothèque», , p. . Lettre à Flaubert, le janvier , in Corr., p. . er février , in Corr., p. . Lettre de Flaubert à Maupassant, le Cf. « Flaubert n’a point son style, mais il a le style ; c’est-à-dire que les expressions et la composition qu’il emploie pour formuler une pensée quelconque sonttoujours celles qui conviennent absolument à cette pensée [...]» Gustave Flaubert ( ), in G. de Maupassant, Chroniques (abréviation : Chro.), édition établie par G. Delaisement, Rive Droite, , t. I, p. . L. Forestier, op. cit., p. .

2

Mme Loiseau). Après avoir présenté ces personnages, l’auteur souligne leur situation sociale : Ces six personnes formaient le fond de la voiture, le côté de lasociété rentée, sereine et forte, des honnêtes gens autorisés qui ont de la Religion et des Principes . Le lecteur averti lira ces lignes comme une amorce, qui va contraster vivement avec la conclusion qu’il tire de sa lecture. C’est-à-dire que l’intention satirique de l’auteur se montre ici un peu crûment. S’il faut faire attention à cette citation, c’est parce qu’elle exprime clairement larelation entre la classe sociale et sa signification morale. Ici, la position sociale détermine presque a priori les personnages, ou ceux-ci ne peuvent échapper, consciemment ou non, aux codes qu’impose forcément la société. Voilà le vrai principe que Maupassant leur prête dans cette œuvre. On peut le constater, d’abord, dans la présentation des personnages : « À côté d’eux se tenait, plus digne,appartenant à une caste supérieure, M. Carré-Lamadon, homme considérable, posé dans les cotons, propriétaire de trois filatures, officier de la Légion d’honneur et membre du Conseil général » ( ). L’écrivain ne mentionne que sa condition sociale et son bien comme si d’autres éléments ne valaient pas. De même, le comte Hubert, qui portait « un des noms les plus anciens et les plus nobles de...
tracking img