Britannicus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4716 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Britannicus …………

Britannicus est une tragédie classique écrite par Racine en 1669. Le sujet est tiré de l’histoire romaine et nous présente le début du règne de Néron. D’abords empereur modèle, il va se transformer en tyran au long de la pièce. Voulant s’extirper des griffes d’une mère possessive et tiraillé entre les conseils de Burrhus et de Narcisse, il va finir par assassinerBritannicus, son rival, après avoir fait enlever sa promise, Junie. Et c’est par cet acte que le jeune empereur va sombrer dans la folie de la tyrannie.
Nous étudierons ici la mise en scène de Jean-Louis Martinelli présenté au théâtre Nanterre Amandier en novembre 2012.
Dans une interview donnée pour la chaine Daily motion du théâtre, Jean-Louis Martinelli nous explique ceci :
« Je ne crois pas quece soit une pièce sur la conquête du pouvoir, mais c’est une pièce sur la conquête de l’autonomie pour le sujet qu’est Néron »
Il distingue alors l’autonomie politique de l’autonomie du fils par rapport à sa mère, tout en soulignant que la première est un moyen de parvenir à la deuxième.
Ces recherches d’autonomies influent sur les relations de Néron aux autres personnages. Voyons commentJean-Louis Martinelli a t-il traité cela dans sa mise en scène de Britannicus.

Néron doit sa place d’empereur aux intrigues de sa mère : en effet Agrippine, seconde épouse de l’empereur Claudius, lui fait adopter son fils qui devient alors héritier du trône, au détriment de Britannicus, le fils légitime de Claudius. Elle empoisonne ensuite son mari et fait ainsi régner son fils.
Britannicusdevient alors le rival direct de Néron : par sa simple existence, il remet en cause la légitimité du pouvoir de l’empereur.

C’est la relation de Néron à Britannicus qui est ici au cœur de la pièce, c’est autour des événements décisifs qui vont liés les deux personnages que Néron va basculer dans la tyrannie.

Et c’est des la scène d’exposition, aux vers 10-13 que la rivalité de Néron et deBritannicus, est annoncée par la mère, mais aussi le changement de caractère de l’empereur :
« Contre Britannicus Néron s’est déclaré [...] Las de se faire aimer, il veut se faire craindre »

La pièce porte le nom de Britannicus, mais bien qu’au cœur de l’intrigue, le personnage n’apparaît que très peu, et ne rencontre ainsi Néron qu’au cours d’une seule scène : à l’acte III scène 8.
Des le débutde la scène, Néron s’impose comme dominant, comme si il devait absolument défendre sa place d’empereur d’emblée, soulignant ce que tout citoyen romain lui doit, le respect et l’obéissance, et reléguant ainsi Britannicus au rang de simple sujet : vers 1036
« Et que vous montrent ils qui ne vous avertisse / qu’il faut qu’on me respecte et que l’on m’obéisse ? »
Mais Britannicus lui rappelled’emblée leur relation de demi-frère, qui fait de lui plus qu’un simple sujet, mais aussi l’illégitimité de son règne, vers 1037-1040 :
« Ils ne nous ont pas vu l’un et l’autre élever/ moi pour vous obéir, et vous pour me braver / Et ne s’attendaient pas, lorsqu’ils nous virent naître / qu’un jour Domitius me dût parler en maitre »

Dans la mise en scène de Jean-Louis Martinelli, les deux hommesparlent face à face, mais au fur et à mesure que le ton monte, leurs visages se rapprochent, leurs corps se raidissent et leurs fronts se touchent presque. Toute la tension entre les deux hommes, qui est au cœur de la pièce, est ainsi directement exposée visuellement.

Mais Néron se calme en même temps qu’il réfléchit à sa vengeance et au vers 1060, il menace directement Britannicus « je sais l’artde punir un rival téméraire ». Et c’est ainsi qu’il fait renvoyer Britannicus par ses gardes, ce qui clot la scène.
Dans la mise en scène, Néron a regagné son trône, symbole de son pouvoir, qui le rassure sur sa puissance, il s’y complait. Ce fauteuil est durant le premier acte placé au fond de la scène, et seule Agrippine s’y assoie, mais dans cet acte, Néron commence à le déplacer, à le...
tracking img