Caligula

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2610 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1768 François René de Chateaubriand est né le 4 septembre, à Saint-Malo. Les historiens de la météo ont confirmé qu'il y avait bien une tempête ce jour-là à Saint-Malo. Il appartient à une vieille famille aristocratique ruinée qui a retrouvé sa dignité d'antan grâce à la réussite commerciale de son père René-Auguste; réussite qui lui a permis notamment, en 1761, le rachat du château et de lapropriété de Combourg.
François René est le cadet de dix enfants, dont quatre sont morts en bas-âge. Il a un frère, Jean-Baptiste ( né en 1759), et quatre sœurs, Marie-Anne ( 1760), Bénigne (1761), Julie ( 1763), et Lucile, sa sœur préférée ( 1764).
Dès son jeune âge, il est confié aux soins de sa grand-mère maternelle, Mme de Bedée.
1771 A 3 ans, François René revient à Saint-Malo. Il est élevépar La Villeneuve, une domestique qu'il évoque dans les Mémoires d’outre tombe.
1777 En mai la famille, s'installe dans le Château de Combourg, acheté 16 ans plus tôt.
François-René, que ses parents destinent à une carrière ecclésiastique plutôt qu'à une carrière dans la marine, est inscrit au collège de Dol. Il est brillant en mathématiques, doué pour les langues et fait preuve d'une "mémoireextraordinaire".
Il restera quatre ans dans ce collège (de la sixième à la troisième). Il passe ses vacances à Combourg
1780 Lors du mariage de deux de ses sœurs, François-René ressent devant la beauté de certaines invitées, ses premiers émois d'adolescents.
1781 François-René fait sa première communion le 12 avril (jeudi Saint). c'est une "cérémonie touchante et sublime". Il hésite avant de seconfesser et finit par avouer ses péchés de jeunesse. Le confesseur " devina mes futures passions".
François-René quitte le collège de Dol. Il entre en seconde au collège de Rennes. Sa ferveur religieuse s'étiole.
1782 Lors du mariage de sa troisième sœur, Julie, il connaît de nouvelles émotions face à la beauté d'une ravissante invitée.
1783 Il se rend à Brest pour passer l'examen degarde-marine. Finalement il ne pourra pas le passer en raison de limitations dans le recrutement.
De retour à Combourg, il s'apprête à choisir l'état ecclésiastique. Il indiquera dans Les Mémoires, que " la vérité est que je ne cherchais qu'à gagner du temps, car j'ignorais ce que je voulais".
Il achève ses études classiques au collège de Dinan.
1784 Il va connaître à Combourg "deux années dedélire" qu'il décrira abondamment dans Les Mémoires. Ce sont les automnes mélancoliques et les soirées lugubres dans le château de Combourg. Seule, sa sœur Lucile, dont il est très proche, parvient à le tirer de son humeur morbide. Elle le révèle à la poésie.
C'est la période de la grande indécision : " Je n'avais point voulu me faire marin, je ne voulais plus être prêtre. Restait la carrièremilitaire; je l'aimais. Mais comment supporter la perte de mon indépendance ?"
1786 Après toutes ces hésitations, il se décide et indique son souhait de partir aux Indes. Mais son père l'en dissuade fermement et lui impose de rejoindre le régiment de son frère, dans lequel ce dernier lui a obtenu une place.
Il quitte Combourg le 9 août pour Cambrai. Il s'arrête en chemin chez sa sœur Julie, à Paris.Son père meurt le 6 septembre. " Ma famille se rassembla à Combourg; on régla les partages; cela fait, nous nous dispersâmes."
La mort de son père marque une rupture dans sa jeunesse. François-René ne retournera que très rarement au château paternel.
1787 Poussé par son frère, François-René va faire ses premiers pas dans le Monde. Il est présenté à Versailles le 17 février et participe à unechasse avec Louis XVI.
Il se montre très réservé et ressent "un dégoût invisible" pour la cour et ses coutumes.
En mars a lieu à Combourg le partage de la succession. Selon la tradition, son frère, l'aîné, reçoit les deux tiers de l'héritage.
En septembre, il rejoint son régiment qui est stationné à Dieppe.
Il prend à la fin de l'année un congé pour retrouver ses sœurs à Fougères puis à...
tracking img