Candide est avant tout une parabole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2216 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide est avant tout une parabole

Au XVIIIe siècle, plusieurs catastrophes frappent l'humanité telle que le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 ainsi que de la guerre de sept ans 1756. Face à ce désastre, les anciennes philosophies comme celle de Leibniz ne permettent plus de comprendre ou d'accepter le monde actuel. Ainsi, Voltaire qui est un auteur phare du siècle, va publier Candideen 1759, ouvrage dont l'enveloppe permet de distraire le lecteur tandis que la trame, elle, l’invite à une réflexion, notamment sur l'optimisme. Pour ce faire, l'auteur de ce conte utilise un jeune homme nommé Candide ayant vécu dans une sorte d’Eden loin des dures réalités de la vie. Ce personnage va se voir obliger de quitter son Eden pour entamer un périple autour du monde et durant lequel ilva se forger une idée véritable à son sujet. La philosophie qui lui a été enseignée dans son château prétendait que tout est au mieux dans le meilleur des mondes. Cependant, les atrocités qu’ils l’attendent au-dehors vont l'amener à remettre en question son enseignement. En suivant cette idée, nous pouvons légitimement nous demander si Candide n'est pas une parabole avant d'être un conte. Laparabole, un des genres à l'origine de la littérature parmi le conte est la fable, n'est autre qu'une narration allégorique ayant pour but une morale. Dans l'ouvrage de Voltaire, la morale principale est qu'il faut travailler à son bonheur et non se dire que tout est pour le mieux. Il y a toutefois un grand pas entre la philosophie qui dictait notre héro au début de l'ouvrage est la morale finale. C'estpourquoi le long voyage de Candide est jonché de plusieurs paraboles qui annoncent et constituent la morale finale. Nous allons donc nous intéresser à la parabole principale ainsi qu’aux autres paraboles qui permettent son apparition.

Comme dit précédemment, Candide a grandi dans un château de Westphalie où il faisait bon vivre. Il y appris les principes de la philosophie de Pangloss quidisent :
« Il est démontré, disait-il, que les choses ne peuvent être autrement : car tout étant fait pour une fin, tout est nécessairement pour la meilleure fin. »
Étant donné le jeune âge de Candide et son manque d'expérience, il ne pouvait qu'accepter ces paroles car elles décrivent tout à fait sa vie actuelle, dans le château de Thunder-ten-tronckh. En effet, ne connaissant rien de la vieextérieure au château, et ne connaissant aucune autre philosophie que celle de Pangloss, il ne pouvait que croire en la vraisemblance de cette dernière. D'ailleurs, le nom de Candide vient du latin candidus qui signifie le blanc, nous pouvons donc interpréter ce nom comme l'expression de l'innocence, de la naïveté voire du manque de connaissances.
Candide était amoureux de Cunégonde, la fille de labaronne. Malgré la différence de rang, les deux amants tentèrent de vivre leur amour. Ce qui valut l'exclusion du château pour Candide. À partir de ce moment, Candide va vivre de nombreuses aventures toutes aussi tragiques les unes que les autres qui mettront à mal sa croyance dans la philosophie de Pangloss. Par exemple, après le tremblement de terre de Lisbonne, Candide fut fessé et le sage Panglossfut pendu. A la suite des ces événements, Candide émet un premier doute quant à la bienfaisance de ce monde :
« Si c'est ici le meilleur des mondes possibles, que sont donc les autres ? »
Face aux mêmes événements Cunégonde, ayant suivi la même éducation de Candide, se met également à douter de la philosophie du meilleur des mondes possibles :
« Pangloss m’a donc bien cruellement trompée,quand il me disait que tout va le mieux du monde. »
En outre, lorsque Candide, Cunégonde et la vieille s'embarquent pour l'Amérique, notre héro espère que le nouveau monde sera meilleur que celui-ci, dans lequel il y a vécu la guerre, l'emprisonnement, un tremblement de terre, la perte d'un être cher…
« Nous allons dans un autre univers, disait Candide ; c'est dans celui-là, sans doute, que tout...
tracking img