Cas bcd

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas Banque de Crédit et de Dépôts

Introduction :

L’agence BCD, situé à Arcis-sur-Aube appartient à un réseau de banques qui comptent près de 2 500 agences, à travers toute la France. Privatisée depuis seulement 2 ans, la BCD jouit d’une forte notoriété nationale, notamment grâce aux campagnes de communication qui ont été réalisées à cette occasion.

Plan :

I) Diagnostic structuréavec les opportunités et menaces de l’environnement, ainsi que les forces et les faiblesses de l’agence
II) Analyse des deux campagnes de communication proposées à l’agence BCD par différentes agences de communication
III) Proposition d’une campagne de communication synthétique

1) Diagnostic structuré

Opportunités et menaces de l’environnement :

Opportunités | Menaces |Environnement économique : * Population agricole * L’activité économique essentiellement commerciale et administrative * Attraction sur un rayon de 15 à 20 km * Présence d’une des grandes sucreries d’Europe dans la ville * Pôle d’activité : camp de manœuvres et citée militaire * Tourisme très locale mais aussi étranger * Située sur une sortie de l’autoroute A26Environnementconcurrentiel : * Taux d’équipement bancaire local est faible | Environnement économique : * Canton d’environ 3 200 habitants * Population stagnante * Jeunes quittant de plus en plus la campagne * La région vit au rythme des activités agricoles très saisonnièresEnvironnement concurrentiel : * Présence de banques de notoriété comme la Banque Populaire, la Caisse d’Epargne ou encore le CréditAgricole et la Banque Postale * Pas de différences par rapport aux concurrents |

Forces et faiblesses de l’agence : triées par 2 catégories : agence & produits proposés par l’agence

Forces | Faiblesses |
Agence : * Banque nationale * Forte notoriété au niveau national * Plate-forme d’appel téléphonique dynamique * Minitel et internet permettant une gestion des comptes à distanceet répondant aux questions sur les produits et services de la banque * Service de proximité * Bien située : place centrale de la ville * Service local agréable * Grande agence : 180 m²Produits : * Propose des produits et services classiques aux différentes clientèles | Agence : * Modernisation des locaux non cohérente avec l’esprit de la ville * Déséquilibre dans le type de clientèle* Résultat ne respectant les objectifs nationaux * Image trop tournée vers la clientèle d’affaires * Notoriété des produits faibles au niveau local * Peu de communication sur les produits classiques ainsi que spécifiquesProduits : * Produits financiers trop modernes par rapport à une clientèle plutôt traditionnelle |

BILAN
L’agence persiste dans sa stratégie de recherche d’unedouble clientèle, et c’est donc à une stratégie de communication qu’il convient de recourir.
Il faut ainsi développer une stratégie qui touche la clientèle d’affaires mais aussi la clientèle de particuliers.

2) Analyse des deux stratégies de communication

* Campagne de l’agence ALPHA &OMEGA

Eléments | Points Positifs | Points Négatifs |
ObjectifsPositionnement | * Etreouverte à tout public, quel que soit le client * Rappeler en permanence : position dominante au niveau national, qui est sa force et inspire confiance | * Vouloir acquérir un positionnement de grande banque alors que l’agence est une banque locale |
Cible | * Cibler uniquement la zone de chalandise, ce qui permet une bonne proximité banque/client | * Pas de différenciation entre les typesde cibles (particulier, commerçant, entreprise) |
Moyens | * Promesse répondant au problème de l’agence * Bonne répartition entre les supportsMédias : * Rappel de l’adresse de l’agence locale sur l’affichage ainsi que dans la presse locale * Parution récurrente dans la presse (une fois par semaine) ainsi que sur la radio locale (deux jours par semaine à raison de 6 répétitions par...
tracking img