Cas rocheclaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2465 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CAS ROCHECLAIRE
Après avoir pris connaissance du cas Rocheclaire et des ressources proposées, vous réaliserez une étude en répondant aux questions suivantes : Analyse du contexte 1) En vous inspirant du modèle PESTEL, analysez l’environnement global de l’entreprise Rocheclaire. 2) Analysez l’intensité des forces concurrentielles, au sens de PORTER, s’exerçant sur l’entreprise Rocheclaire. 3)Quelles sont les stratégies de domaine mises en œuvre par l’entreprise et quels sont les avantages attendus pour chacune d’elles ? Problème de management stratégique et solutions argumentées : 4) Identifiez le problème de management qui découle de ces choix stratégiques. 5) Quelle solution l’entreprise Rocheclaire doit-elle privilégier pour faire face à ce problème ? Argumentez votre réponse. 6)Identifiez et explicitez les conséquences qui en découlent en matière de gestion des ressources financières et humaines ?

Le dossier comprend : - la présentation de l’entreprise Rocheclaire - les ressources : o o o o o Ressource 1 Ressource 2 Ressource 3 Ressource 4 Ressource 5 : Évolution du marché de l’eau : Surveillance de la qualité de l’eau : La notion d’avantage concurrentiel : La grandedistribution, une affaire de grands groupes : Les normes ISO 9000, 14001 et 22000

10-MANAGE-S

Page 2/7

PRESENTATION DE L’ENTREPRISE ROCHECLAIRE En 2003, la PME savoyarde Rocheclaire repart à l'offensive sur le marché des eaux minérales en créant une eau gazeuse, qui se veut moins chère que l a c o n c u r r e n c e . Ces petites bulles devraient lui permettre de gagner de nouvelles parts demarché. Avec une vingtaine de grandes marques dont Badoit (Groupe Danone), Perrier, San Pellegrino (Nestlé) ou encore Vichy-Célestins (Castel), les linéaires des eaux minérales gazeuses frôlent aujourd’hui « l'embouteillage ». Et pourtant, la marque O’Bulle (du nom de la société Rocheclaire) compte bien s'y faire une place. Pour la PME savoyarde, restée indépendante, lancer une nouvelle eaupétillante était une façon de coller aux évolutions du marché : « Nous sommes condamnés à grandir, à aller de l'avant et à innover », justifiait en 2003 Jean-Luc Colomban, directe u r d é l é g u é d e l a s o c i é t é , conscient que les ventes d'eaux gazeuses ne cessent de progresser en France. Aujourd’hui le positionnement prix reste, pour les dirigeants, le principal atout de la marque . A 2,46euros le pack de six bouteilles d'un litre, soit 41 centimes le litre, elle fait mieux que toute la concurrence, y compris la Salvetat (0,50 euro), la Badoit ( , 8 0 e u r o ) e t Q u é z a c (0,60 0 1 euro) . « Notre spécialisation dans les métiers de l'eau minérale et notre taille moyenne nous assurent des frais de fonctionnement plus faibles que la concurrence. Nous n'avons pas les mêmescontraintes que les multinationales du secteur», avance Jean-Luc Colomban. Autre argument plaidant en faveur de «l'or bleu» de Rocheclaire : sa richesse en calcium et en magnésium, ainsi que l'absence totale de nitrates, la seule sur le marché avec Wattwiller. «Nous avons été les premiers à positionner notre discours sur les bienfaits physiologiques des minéraux», affirme Jean-Luc Colomban. Une démarchequi fait fi gure d'exception dans un monde où, effectivement, on se réfère plutôt à la beauté du teint, à la jeunesse retrouvée ou encore aux effets minceur... Depuis cinq ans, la marque O’Bulle n’a cependant gagné en moyenne que 0,3 point de parts de marché par an. Et malgré cette légère augmentation, la marque ne génère toujours pas de résultat positif depuis son lancement en 2003. De nouveauxinvestissements Chaque jour, de la source à l'expédition, l'eau passe par différentes étapes intégrant le soufflage de la bouteille, le remplissage et le conditionnement... le tout régi par de multiples contrôles, dans le cadre d'une politique qualité omniprésente. Face aux no uvelles contraintes réglementaires et à son exigence en matière de qualité, Rocheclaire décide d’investir dans un nouveau...
tracking img