Cessation des paiement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Constance Flachaire Pour le jeudi 18 février 2010
1.S2

DISSERTATION

Discutez ce point de vue du poète Stéphane Mallarmé:
« Ce n'est point avec des idées que l'on fait des vers... c'est avec des mots. »

De ses premières ébauches aux écrits contemporains, la poésie a traversé les siècles et les courants. AuXIXème siècle, on retrouve dans les oeuvres de Stéphane Mallarmé, ambitieux poète, l'influence du romantisme baudelairien ainsi que du symbolisme de Verlaine et de Rimbaud. Mallarmé fait alors figure de contemporain et insuffle un air nouveau à la poésie française. Au lendemain du décès de son ami Verlaine, il lui succèdera comme le Prince des Poètes. Sa poésie est suggestive, elle repose sur lepouvoir sacré du verbe. Mais la genèse de l'esthétique poétique est plurielle. La portée de l’œuvre poétique et la création ont toujours fait débat au sein du cercle des poètes. Ainsi, nous nous demanderons quelle est la perspective d'une oeuvre poétique. Quel est l'enjeu de la puissance du verbe en poésie ? Pour cela, nous nous intéresserons, dans un premier temps, au poète artiste qui composeavec les mots, puis, dans une seconde partie, nous étudierons l'engagement poétique, les mots au service des idées.

Le poète entretient un rapport très étroit avec les mots. Ils sont ses outils, son matériau, en quelque sorte son oxygène. Ils les manie, les façonne, les choisit pour retransmettre le plus justement sa pensée et ses émotions. Alliant originalité et simplicité ils lui servent àrecréer un univers: le poète est un artiste qui use de la richesse de la langue au profit de son oeuvre. Ainsi, un poème peut s'apparenter à une peinture ou une composition musicale. Cette idée a été poussée à l'extrême par les Surréalistes. Les mots retransmettent les sonorités, la musicalité de l'environnement. Ils font aussi références aux couleurs, à l'ambiance: chaude, froide, ensoleilléelaquelle retransmet aussi une émotion. Ainsi, le vocabulaire, la structure du poème et les figures de style sont recherchées pour restituer le plus fidèlement possible la pensée de l'auteur. Au regard de l’œuvre de Baudelaire, « Harmonie du soir », on comprend cette volonté de transcription. Le titre, premièrement faite référence à la musicalité de l'instant que l'on retrouve dans le poème par larépétition de chaque second vers de strophe au commencement de la strophe suivante et de chaque dernier vers au troisième vers de la strophe suivante. De plus, la langueur du soir est ressentie par le lecteur grâce aux allitérations en 'v' : « voici », « venir », « vibrant », « s'évapore », « valse », « violon », « vaste », « souvenir »... Les mots sont au service du lyrisme, et offrent au lecteur unevision du monde embellie, gracieuse, presque magique. Sa sensibilité lui est révélée.
Certains auteurs du XIXème siècle ont voulu valoriser l'art poétique par la retenue et l'impersonnalité, les sentiments ne constituant plus une source d'inspiration, ni même l'engagement social et politique de l'artiste. Il s'agit de l'art pour l'art, c'est le Parnasse. Théophile Gautier en est un des précurseurs.Entouré de Villier de L'Isle ou Banville, il s'éloigne peu à peu de l'expressif romantisme, alors dominant dans la première moitié du XIXème siècle, pour une poésie prônant le travail poétique par la recherche de la forme parfaite. Ce courant s'illustre dans l’œuvre de Gautier, Emaux et camées qui paraît en 1852. Le poème qui clôt cet ouvrage est « Art », expression de son art poétique :« Oui, l’œuvre sort plus belle
D'une forme au travail
Rebelle,
Vers, marbre, onyx, émail »
Le poème doit alors rester fidèle à une structure très stricte, et tel un architecte le poète façonne et équilibre son poème. Cependant cette écriture reste très absconse car elle constitue une sorte de paroxysme de la recherche de l'esthétisme au détriment des émotions. La rigueur est préférée aux...
tracking img