Chartisme et socialisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Définitions et objets

Le chartisme est un mouvement social et politique anglais qui connaît son essor dans les années
1836 à 1848. Il est défini par François Bédarida comme « le mouvement populaire le plus profond
et le plus riche qu'ait connu l'Angleterre moderne ».
Son nom provient de la Charte du peuple (the People's charter), pétition de 1838 qui expose les
revendications du mouvement.Celles -ci sont au nombre de six :
– suffrage universel pour tout homme adulte (21 ans)
– scrutin secret
– éligibilité de tous les citoyens
– instauration d'une indemnité parlementaire
– redistribution des circonscriptions électorales
– élection annuelle du Parlement, c'est-à-dire limitation à un an du mandat parlementaire

On observe ainsi que ces revendications concernent avant toutla refonte du système électoral, très
inégalitaire, puisqu'il ne permet pas à tous de voter ni d'être élu (à cause des critères d'éligibilité
mais aussi parce qu'un travailleur ne peut se permettre de perdre du temps de travail à effectuer une
activité non rémunérée), de voter sans être soumis à des pressions ni à la corruption, mais permet à
une minorité de désigner la majorité des élus àcause d'un découpage électoral très peu équilibré.
Cependant, derrière ces revendications politiques se cache véritablement un désir de changement
social, en permettant au peuple, à la majorité, de reprendre le pouvoir. En effet, le chartisme ne peut
se traiter indifféremment du socialisme, « terme désign[ant] l'ensemble des idées et des doctrines
politiques qui, depuis le début du XIXème siècle,projettent de mettre fin aux injustices sociales
engendrées par le capitalisme industriel et financier, et de changer la société dans le sens d'une
plus grande égalité » (Encyclopaedia Universalis, « Socialisme », Olivier Nay). Les travaux de
Robert Owen, penseur du socialisme utopique, vont d'ailleurs avoir une forte portée sur le
chartisme. Cet industriel gallois va par exemple défendrel'amélioration des conditions de travail
ouvrières, sa réglementation (temps de travail, travail des enfants), et imaginer la mise en place de
communautés autonomes de travailleurs (expérience qu'il tente vainement en 1824 avec la
communauté de New Harmony).

Le contexte

➢ La révolution industrielle, au coeur d'un bouleversement de la société britannique
La révolution industrielle a engendréune nouvelle organisation territoriale, entre autres caractérisée
par l'apparition de « villes noires » comme Manchester, surpeuplées et insalubres. La croissance
économique sans précédent ne se répercute pas parmi la population, qui doit désormais se satisfaire
d'emplois ouvriers difficiles et précaires. Les inégalités entre les différentes couches de la
populations s'accentuent et l'idée declasses sociales mûrit. Dans ce contexte, il suffit de peu pour
qu'un conflit éclate.

➢ Des politiques qui aggravent la situation
De 1815 à 1832, l'Angleterre connaît déjà les remous d'une contestation sociale et politique.
– les Corn Laws → en 1815, pour contrer une chute des prix du blé très défavorable aux
propriétaires terriens, le Parlement vote ces lois protectionnistes quiinterdisent l'importation
de blé jusqu'à ce qu'il ait atteint un prix suffisant sur le marché intérieur. Ce soutien des
propriétaires se fait au détriment du peuple, qui s'appauvrit de plus en plus.
– La réforme du système électoral → exigée par les radicaux pour la rendre plus égalitaire.
L'événement clé de cette contestation est le « massacre de Peterloo » : le 16 Août 1819, un
grand meeting desradicaux revendiquant le suffrage universel masculin sur Saint Peter's
Field à Manchester est sauvagement réprimé par la police (11 tués, 400 blessés).
En 1832, le gouvernement finit par adopter une réforme électorale, la Reform Bill. Celle-ci,
de faible portée et qui bénéficie avant tout aux classes moyennes supérieures, déçoit
fortement les classes populaires et leurs alliés.
– Le Poor Law...
tracking img