Commentaire de st apmant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (483 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DAMIER 20 Septembre 2010
Gwenoline
1ere S3

Rédaction d'une des trois parties du commentaire du sonnet de Jean de Sponde

Je vais rédiger la première partie du commentaire.

Avant dechercher quels sont les moyens mis en oeuvre par le poète pour persuader le lecteur, nous nous demanderons quel est le but du poème.
Dans ce sonnet, les destinataires apparaissent tardivement. En effetce n'est qu'au dernier vers que le poète apostrophe les lecteurs : « hommes ». De plus il fait appel à l'impératif : « vivez ». Ainsi nous comprenons la visée argumentative du sonnet qui estd'impliquer les lecteurs dans son poème. La répétition de l'impératif « vivez » est un ordre à profiter de la vie et qui nous rappelle que la mort est une fatalité. Cependant au second hémistiche del'alexandrin se trouve le tour impersonnel : « faut-il », contredisant ainsi l'injonction « vivez ». Donc cela précise l'objectif de J. de Sponde. Enfin l'antithèse entre « vivez » et « rappeler-vous que vousdevez mourir » est ironique et montre que la vie est vaine.
Le premier vers de chaque tercet débute par un pronom personnel de la première personne du singulier : « j'ai vu » et « je les ai vus » aumilieu du vers treize. Tandis que dans les quatrains, le poète n'intervient pas ; si ce n'est par les pronoms démonstratifs : « ce », « ces ». Si bien qu'il y a une rupture énoniative et que le poète nes'immisce qu'au milieu de poème dans le but de se donner petit à petit l'image de témoin, citons : « j'ai vu » puis de prophète, citons : « éclatera » (qui est un futur catégorique). Ainsi ilrapporte son expérience personnel et annonce une mort certaine.
Les quatrains sont composées d'un ensemble de phrases déclaratives sans implication explicite du poète et des lecteurs. Effectivement ellessont toutes construites de la même manière avec un verbe au futur simple notammant dans le cas de « l'huile de ce tableau ternira ses couleurs » ou au présent dans les propositions subordonnées...
tracking img