Commentaire le sacre de philippe ier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte soumis à notre commentaire est le procès verbal du couronnement de Philippe Ier. En effet, c’est un document juridique écrit établi par une autorité compétente qui atteste de l’existence & du déroulement de cette cérémonie du sacre.
Son auteur se nomme Gervais de Belleme. Ce métropolitain Gervais du son intronisation d’archevêque de Reims à la demande du roi Henri Ier au papeVictor II en 1055. Suite à la procession de Philippe Ier, il sera une figure importante à la mort de son père Henri Ier. En effet, il était membre du conseil de régence de 1060 à 1066 au coté d’Anne Kiev mère de Philippe Ier & du comte de Flandre Baudouin V, oncle du futur roi en attendant sa majorité.
Comme indiqué dans le procès verbal, ce texte date de 1059. Extrait du Recueil des Historiens dela France T XI p32& traduit de l’édition latine de Richard A. Jackson, il fut établit par Guizot député & ministres à de nombreuses reprises au XIXème. Cet historien était un grand personnage politique élu à l’Académie française.
Le thème central de notre étude se porte sur le sacre. C’est une cérémonie religieuse qui confère au roi un caractère sacré quasi religieux. Le sacre royal estintroduit en France sous Pépin le bref (fondateur de la dynastie caro) qui le reçoit deux fois en 751 puis en 754. Le sacre a donné sa légitimité à la nouvelle dynastie, au pouvoir que les carolingiens ont usurpé avec le coup d’état de 751. Le sacre donnait au roi une qualité qui le distinguait de tous les Grands. Renouant avec la tradition biblique, il s’agit d’un événement capital car le sacrerend indiscutable la légitimité de la nouvelle dynastie. Il marque l’alliance du pouvoir politique et du pouvoir religieux. Tous les rois de France désormais seront sacrés et ceci fortifia l’action & la pérennité de la monarchie.
Elu puis sacré en 987 par l’évêque de Reims, Hugues Capet, premier capétien, songe à assurer sa succession à son fils unique Robert. C’est une modification desrègles de transmission du pouvoir. Ainsi, à la fin de l’année, il fait élire son fils comme son successeur par une assemblée de grands et le fait sacrer l’année suivante. C’est une association au trône qui permettait de maintenir la pratique antérieure de l’élection et d’écarter tout imprévu quant au sort de la dynastie en l’organisant du vivant du roi.
La monarchie Capétienne à ses débuts subitla contamination du système féodal. Très faible, le pouvoir royal a du mal à se détacher de la féodalité. Le premier de tous Hugues Capet n’est qu’un seigneur. Le roi n’est pas à la tête d’un Etat par conséquent parce que la France est morcelée géographiquement. Il peut toutefois compter sur son allié de toujours l’Elise qui offre un modèle d’organisation centralisée & une inspiration dans lapolitique de reconstruction du royaume. De meme, les seigneuries aux alentours du domaine l’influence dans cette reconstruction.
L’intérêt du texte réside dans son découpage & sa présentation. En effet, il présente le sacre comme l’élément fondateur du pouvoir royal de l’époque par le lien religieux qui s’établit entre Dieu & le Roi.

Plan

I. L’institution du sacre
Cette cérémoniesuivit un rituel et une tradition de nature extraordinaires révélés par le découpage du procès verbal ici présenté. L’institution du sacre marque la création d’un processus ayant pour visée de garantir la continuité de la dynastie. Ceci implique la reconnaissance des capétiens par les ecclésiastiques & les seigneurs d’influences. C’est pourquoi, nous étudierons dans un premier temps le cérémonial dusacre (A) sur la majeur partie du texte & les mécanismes du sacre (B) assurant la pérennité de la dynastie capétienne.

A. Le cérémonial du sacre.
Ce procès verbal dépeint le sacre en trois parties. Nous nous intéresserons ainsi à la première phase de l’institution du sacre la professio (1) allant de la ligne 6 à 11 & dans la continuité, aux rituels religieux (2) allant de la ligne 12à20 &...
tracking img