Commentaire sur candide de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Composé
Candide de Voltaire

Le texte proposé est un extrait de Candide ou l’optimisme, un conte philosophique écrit par Voltaire en 1759. Voltaire, grand représentant de la philosophie des Lumières qui combattait en faveur de la vérité et de la raison, publie de manière anonyme Candide, dans lequel il dénigre la théorie optimiste de Leibniz, philosophe Allemand. Pour cela,Voltaire met en scène un héros éponyme ayant reçu un enseignement optimiste qui, au fur et à mesure de ses aventures, découvre le mal sous toutes ses formes. Candide prend alors conscience que tout n'est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Or dans ce passage, Candide et son fidèle valet Cacambo arrivent après un lourd orage au pays de L’Eldorado, la cité fabuleuse mythiquerecherchée pendant des siècles par les conquistadors Espagnols. La découverte de ce monde marque une pause dans le récit, pendant laquelle la description est considérable. A travers ce texte, nous pourrions nous demander quelle place Voltaire accorde à l’utopie dans cet extrait. Pour répondre, nous montrerons tout d’abord en quoi L’Eldorado est un monde inversé, puis nous montrerons que c’est aussiune utopie à la fois matérielle et humaine.

Tout d’abord, ce qui fait de L’Eldorado un univers différent pour Candide et Cacambo est l’inversion des coutumes. En effet on remarque premièrement la présence de « filles » dans la Garde Royale ainsi que de « grandes officières », ce qui est totalement contraire à l’usage à cette époque. Ensuite, lorsque Candide et Cacambo s’apprêtent à êtreprésenté au roi, ils sont obligés de passer par les « bains » et de changer de vêtements afin d’être le plus présentable possible. On remarque ensuite le caractère grandiose de la réception qui n’est pourtant mise en place que pour 2 simples voyageurs. Voltaire fait le récit du décor lors de l’arrivée des deux héros au palais, et utilise ensuite une hyperbole : « deux files chacune de millemusiciens », pour montrer l’extrême soin pris par les habitants de l’Eldorado à l’égard de deux vagabonds. Enfin, ce qui est totalement en décalage avec la coutume de l’époque dans les pays Européens par exemple, est la familiarité notoire dans la façon d’aborder et de saluer le roi, puisque il s’agit d’ « embrasser le roi et de le baiser des deux cotés ». Le contact physique est ainsi privilégié, ce quimontre bien l’accessibilité des gens, mêmes importants, en Eldorado.
Ensuite, ce qui participe à la création d’un monde inversé et le décalage des institutions. En effet, à l’inverse de ce que connaissent Candide, Cacambo et les lecteurs, ce monde ne contient aucun appareil répressif : il n’existe aucune cour de justice, aucune prison. Mais paradoxalement, on constate la présence du « palaisdes sciences » rempli « d’instruments de mathématiques et de physique. Ceci montre bien la grande importance donnée au savoir et à la recherche en Eldorado.
Enfin, dans ce passage narratif, on constate une inversion entre le fonctionnel et l’esthétique. En effet, l’esthétique est continuellement mise en valeur, comme le montre l’emploi récurrent d’adjectifs mélioratifs tels que« prodigieuses » ou « belles ». Voltaire fait également ressortir la beauté et la splendeur des marchés dans sa description, ainsi que les nombreux agréments visuels et olfactifs des places. Dans ce monde inversé, tout semble donc fonctionner de manière insolite par rapport à ce que connaît Candide.

Après avoir montré que L’Eldorado constitue un monde inversé, nous montrerons que l’extrait proposécontient également une double utopie.

La première est une utopie matérielle. Dès le premier paragraphe, le luxe et la richesse sont mis en avant. En effet, on constate la présence de constructions gigantesques : « 220 pieds de hauts », « les édifices publics élevés jusqu’aux nues », « une galerie de 2000 pas ». Ainsi le lecteur reçoit une impression d’immensité et de grandeur renforcée...
tracking img