Commumication de crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8050 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

I. La communication de la crise :

1. Définition de la crise
2. la gestion de crise
3. Définition de la communication de crise
4. Principes de la communication de crise

II. Les stratégies de la Communication de crise :

1. Les stratégies de la reconnaissance
2. Les stratégies du projet latéral

Les stratégies du refusCONCLUCION

Les phénomènes de crise semblent aujourd'hui s'accélérer et s'amplifier dans un contexte économique très concurrentiel et une forte médiatisation des événements. La crise représente alors un réel danger et peut conduire à la disparition de l'organisation ou de l'entreprise concernée....

C'est pourquoi la communication est un enjeu majeur. Résolument orientée dans uneperspective pragmatique, cette deuxième édition mise à jour et enrichie de nombreux exemples, présente les caractéristiques principales de toute crise, l'organisation de la gestion des crises, la typologie des messages et le rôle particulier des médias....

I. La communication de la crise :
I.
1. définition de la criseEtymologie : du latin crisis, manifestation grave d'une maladie, issu du grec krisis, décision, jugement.

Une crise est un événement social ou personnel qui se caractérise par un paroxysme des souffrances, des contradictions ou des incertitudes, pouvant produire des explosions de violence ou de révolte. La crise est une rupture d'équilibre.

Dans le domaine médical,une crise est un changement rapide et grave intervenant dans l'état de santé d'un malade ou d'une personne apparemment en bonne santé. Exemples : Crise cardiaque, crise d'asthme. En psychologie, la crise est le paroxysme ou l'exacerbation d'un sentiment. Exemple : crise de désespoir.

Une crise économique est une dégradation brutale de la situation économique d'un pays oud'une zone économique, conséquence d'un décalage entre la production et la consommation. Elle se traduit par une forte augmentation du chômage, par une baisse du PIB (Produit Intérieur Brut), un accroissement du nombre de faillites, une baisse du pouvoir d'achat…
La crise économique la plus grave de l'histoire moderne, au niveau mondial, a été celle de 1929.
Une récession est une forme légèrede crise économique, tandis que la dépression en est une forme plus profonde.

Une crise politique est un moment important, grave et parfois décisif dans la vie d'une institution. Elle reflète l'inadéquation manifeste entre l'organisation d'une institution politique ou publique et la réalité. Exemple : crise ministérielle lors de la chute d'un gouvernement, jusqu'à laconstitution d'un nouveau cabinet.
Une crise peut provoquer des manifestations, des grèves, des mouvements sociaux, des émeutes voire une révolte ou une révolution.

Gestion de la crise

Selon le type d'événement générateur et les impacts et conséquences qu'il créé, une crise plus ou moins grave peut survenir, dont la résolution passe par un mode de gouvernance et un mode de communicationspécifiquement adaptés à la situation : la gestion de crise et la communication de crise.
Lorsque l'événement affecte tout un pan d'activités, la gestion de crise s'accompagne généralement du déploiement d'un plan de continuité d'activités (qui fait partie des mesures de protection).
Quel que soit le type d’événement auquel il faut faire face, la gestion de crise présente certainescaractéristiques permanentes
A. Diagnostic, action et décision
Elle exige une capacité de diagnostic, de bonne réaction et donc de décision. La situation est avant tout une situation d’urgence. Il est déterminant de percevoir rapidement la gravité de la situation, les priorités induites et les décisions les plus adaptées aux circonstances.
B. Organisation
La gestion de crise requiert...
tracking img