Connaissance des structures du social et du médico-social.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Connaissance des structures du social et du médico-social.
LES CENTRES D 'EDUCATION RENFORCEE
1. historique
2. Définition
Les Centres Éducatifs Renforcés (CER) sont des structures de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, gérées par le service public ou par une association habilitée. Ils ont vocation à prendre en charge, sur le fondement de l’ordonnance du 2 février 1945, des mineursdélinquants multirécidivistes, en grande difficulté ou en voie de marginalisation, ayant souvent derrière eux un passé institutionnel déjà lourd. Cette prise en charge s’effectue sur décision du juge des enfants ou du tribunal pour enfants, pour une durée comprise entre 3 et 6 mois. Les mineurs sont suivis de manière permanente par une équipe éducative idéalement composée d’autant d’éducateurs que dejeunes, d’un chef de service et d’un(e) psychologue (souvent à mi-temps). Il s’agit de créer une rupture dans les conditions de vie du mineur et d’élaborer un projet de resocialisation, en s’appuyant sur un programme d’activités intensives (activités sportives, chantier humanitaire...)
Le centre éducatif renforcé fait partie intégrante du dispositif global de prise en charge des mineurs considéréscomme dangereux et / ou multirécidivistes. Il ne remet nullement en cause les structures les plus traditionnelles mais les complète, élargissant ainsi la gamme de réponses à la disposition des magistrats pour ces mineurs.
La différence entre une institution classique et le CER, c’est d’abord le cadre. Mais c’est aussi le fait que ni le règlement, ni le programme des activités ne sont négociables.Le règlement intérieur du CER leur est généralement présenté au cours d’un entretien avec le juge. Le contrat moral entre le juge, le jeune et l’éducateur constitue le plus souvent la formalisation de l’engagement réciproque et l’ouverture d’un espace de parole.
Dans un projet basé sur la rupture, celle-ci commence par le lieu, par le dépaysement et par des types de relations différentes avecl’environnement. Un jeune placé en CER dans un univers de « banlieue » ne sera pas confronté à la rupture. D’autres préfèrent parler de sevrage plutôt que de rupture : il s’agit pour les jeunes d’accepter de se passer de ce à quoi ils étaient habitués, voire conditionnés, pour aborder d’autres modes de fonctionnement. Or peu d’entre eux ont déjà eu l’occasion de découvrir la nature, la vie à lacampagne, etc.
3. cadre législatif
1945Ordonnance du 2 février sur l'enfance délinquante
1996Création des Unités éducatives à encadrement renforcé (UEER) qui donneront les centres éducatifs renforcés (CER) peu après.
La prévention de la délinquance est un champ dans lequel le conseil général et les services de l’Etat œuvrent ensemble afin d’aider les jeunes en difficultés à s’intégrer au sein de lasociété.
4. Financement
Le prix de journée est de 228€
Habilité au titre de la PJJ (ordonnance 45) et financé par le Ministère de la Justice
5. missions/ axes de travail
6. équipe
L'équipe est composée la plupart du temps de 8 éducateurs spécialisés pour 6 jeunes à encadrer.
7. public accueilli
Mineurs délinquants multirécidivistes.
8. « caractéristiques », problématiques récurrentes,majeures dans ce contexte.
Article paru dans Le Journal de Décil - n°7 - avril 2003 - ISSN 1763-1661 d’éducation fermé
Mardi 1er avril 2003 par Yazid KHERFI

La socialisation commence donc par le fait de réussir à faire vivre ensemble 6 jeunes et quelques adultes (en moyenne 7 adultes), dans un espace qui, à défaut d’être complètement clos, n’en est pas moins très circonscrit. Il est nécessaired’opposer une autorité aux jeunes, pour qu’ils apprennent les règles de la vie en société. Le simple fait de reprendre un rythme de vie régulier, avec des heures de lever et de coucher imposées et des repas à heures fixes, constitue souvent un changement important pour les jeunes. Dans la plupart des cas, cette première phase de rupture totale avec l’environnement et les pratiques d’origine...
tracking img