Cottard la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cottard :
Homme moyen lui aussi, il est comme le symétrique de Grand, mais dans l'ordre du mal.
On ne connaît pas bien les raisons pour lesquelles, au début du roman, il est recherché par lapolice et tente de se pendre. Ce qui est sûr, c'est que la peste, en détournant de lui l'attention de la justice et en lui fournissant l'occasion de faire du mar­ché noir, de s'enrichir, arrange sesaffaires
" je me sens bien mieux ici depuis que nous avons la peste avec nous."
Ainsi souhaite‑t‑il voir le malheur général s'amplifier et durer. La fin du fléau signifie pour lui la fin de son trafic etla reprise des poursuites dont il a déjà été l'objet. IL est battu, traqué, assiégé, mis à mort. L'auteur n'a pas beaucoup de pitié pour lui, car son malheur est mérité
" Il est juste que cettechronique se termine sur lui qui avait un cœur solitaire. "
" Oui, solitaire là où il aurait fallu être solidaire."
Son châtiment, comme la guérison inespérée de Grand, a une évidente valeursymbolique.Cottard est un individu ayant tenté de se suicider au début du roman, il semble éprouver une malsaine satisfaction à voir le malheur de tous ses concitoyens, et profite de la confusion qu'amènel'épidémie pour se livrer à ses activités de trafic en toute tranquillité. Il a des relations tendues avec son entourage ; c'est le personnage représentatif des individus égoïstes. Une fois l'épidémieterminée, il va être de nouveau recherché par les forces de l'ordre, et deviendra fou avant d'être mis en prison. Tout d'abord, ce dernier serait devenu poli bien qu'il ne fut pas impoli. Effectivement, onobserve, à la page 37, « il s'est excusé », ou encore à la page 45, « Cottard avait tenu à remercier le docteur et à s'excuser des ennuis qu'il lui avait causés ». Mais, il est vrai que, d'aprèsGrand, Cottard serait plus courtois.
Aussi, par la suite, Grand assure « qu'il cherche à se concilier les gens » (p56) et « il me parle souvent » (p56). D'après lui, Cottard serait devenu plus...
tracking img